Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Depuis novembre 2020, le conflit et l'insécurité dans le nord de l'Éthiopie ont provoqué des déplacements à grande échelle, perturbé de manière significative l'engagement des ménages pauvres dans les activités de subsistance et limité l'accès humanitaire, avec les impacts étant les plus marqués au Tigré.

Current Observations

Bien que les ressources humanitaires atteignent le Tigré, les distributions d'aide alimentaire ne sont toujours pas suffisantes pour répondre aux besoins avec seulement 27 % des 6,3 millions de personnes concernées entre la mi-octobre et le 18 mai.

Motif de préoccupation

Une troisième saison consécutive de précipitations inférieures à la moyenne à la fin de 2021 a entraîné d'importantes pertes de récoltes et de bétail, ainsi que des pénuries d'eau et une forte hausse des prix des denrées alimentaires de base. Une prévision d'une quatrième saison inférieure à la moyenne au début de 2022 augmente la probabilité d'impacts graves sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Current Observations

Les périodes de longues pluies sont en train de se transformer en une l'une des saisons les plus sèches jamais enregistrées. Des niveaux critiques de malnutrition aiguë sont déjà répandus, des niveaux extrêmement critiques sont présents dans plusieurs régions, et la mortalité liée à la faim est de plus en plus préoccupante.

Motif de préoccupation

Les conflits politiques et intercommunautaires continuent de perturber les moyens d’existence, le commerce et l'accès humanitaire. Les inondations récurrentes et importantes depuis 2019 ont encore érodé les sources en nourriture et les revenus des ménages. Les mauvaises conditions macroéconomiques exacerbent également le faible accès à la nourriture.

Current Observations

Une épidémie de choléra se sévit dans la région de Rubkona dans l'État d'Unity. Le risque de transmission est très élevé dans six autres régions d'Unity. La faim dans les ménages est déjà grave et l'augmentation de l'incidence des maladies pourrait entraîner une aggravation des niveaux de malnutrition aiguë.

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

De graves conditions de sécheresse ont persisté tout au long de la saison des pluies dans le sud-ouest et dans le Grand Sud, réduisant considérablement les prévisions de récolte de maïs. Au premier trimestre de 2022, de multiples cyclones et tempêtes tropicales ont frappé l'île, causant des dommages supplémentaires aux cultures et aux infrastructures. 

Current Observations

On estime que la sécheresse a considérablement réduit les récoltes de maïs dans le Grand Sud. En outre, les conditions d'humidité du sol extrêmement faibles dans ces régions sont susceptibles d'avoir un impact négatif sur les prochaines récoltes de racines et tubercules.  

Motif de préoccupation

Le confit prolonge à gravement perturbe les moyens d’existence et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent nettement supérieurs à la moyenne et l’accès a la nourriture est insuffisant pour de nombreux ménages. Actuellement, plus de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire humanitaire.

Current Observations

En mai, l'Inde a exclu le Yémen de son interdiction d'exporter du blé et l'Arabie saoudite a accepté de transférer 174 millions USD à la Banque centrale d'Aden en prolongement du dépôt financier précédent. Malgré ces mesures de soutien à l'importation, les prix des denrées alimentaires de base devraient continuer à augmenter.

Motif de préoccupation

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages aux moyens d’existence et aux marchés. Plus de 1,8 million de personnes sont déplacées au Burkina Faso.  

Current Observations

Le conflit a continué de s'étendre au Burkina Faso, vers la frontière avec le Togo et le Bénin. Le 25 mai, des groupes armés extrémistes ont attaqué la municipalité de Madjoari, dans la région de l'Est du Burkina Faso, tuant environ 50 personnes.   

Motif de préoccupation

Bien que le conflit ait quelque peu diminué dans le nord-est, l'inquiétude reste forte car des années d'insécurité ont érodé les moyens d'existence. Les conflits dans le nord-ouest et le centre-nord sont importants, ce qui entraîne de nouveaux déplacements. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

Current Observations

La poursuite des conflits et du banditisme dans les États du Nord-Ouest et du Centre-Nord est de plus en plus préoccupante, car on signale que des ménages ont vu tout leur bétail pillé et que leur capacité à s'engager dans la prochaine saison agricole est limitée.    

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Nord de l'Éthiopie

Depuis novembre 2020, le conflit et l'insécurité dans le nord de l'Éthiopie ont provoqué des déplacements à grande échelle, perturbé de manière significative l'engagement des ménages pauvres dans les activités de subsistance et limité l'accès humanitaire, avec les impacts étant les plus marqués au Tigré.

Bien que les ressources humanitaires atteignent le Tigré, les distributions d'aide alimentaire ne sont toujours pas suffisantes pour répondre aux besoins avec seulement 27 % des 6,3 millions de personnes concernées entre la mi-octobre et le 18 mai.

Corne de l'Afrique

Une troisième saison consécutive de précipitations inférieures à la moyenne à la fin de 2021 a entraîné d'importantes pertes de récoltes et de bétail, ainsi que des pénuries d'eau et une forte hausse des prix des denrées alimentaires de base. Une prévision d'une quatrième saison inférieure à la moyenne au début de 2022 augmente la probabilité d'impacts graves sur la disponibilité et l'accès à la nourriture.

Les périodes de longues pluies sont en train de se transformer en une l'une des saisons les plus sèches jamais enregistrées. Des niveaux critiques de malnutrition aiguë sont déjà répandus, des niveaux extrêmement critiques sont présents dans plusieurs régions, et la mortalité liée à la faim est de plus en plus préoccupante.

Sud Soudan

Les conflits politiques et intercommunautaires continuent de perturber les moyens d’existence, le commerce et l'accès humanitaire. Les inondations récurrentes et importantes depuis 2019 ont encore érodé les sources en nourriture et les revenus des ménages. Les mauvaises conditions macroéconomiques exacerbent également le faible accès à la nourriture.

Une épidémie de choléra se sévit dans la région de Rubkona dans l'État d'Unity. Le risque de transmission est très élevé dans six autres régions d'Unity. La faim dans les ménages est déjà grave et l'augmentation de l'incidence des maladies pourrait entraîner une aggravation des niveaux de malnutrition aiguë.

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
sud de Madagascar

De graves conditions de sécheresse ont persisté tout au long de la saison des pluies dans le sud-ouest et dans le Grand Sud, réduisant considérablement les prévisions de récolte de maïs. Au premier trimestre de 2022, de multiples cyclones et tempêtes tropicales ont frappé l'île, causant des dommages supplémentaires aux cultures et aux infrastructures. 

On estime que la sécheresse a considérablement réduit les récoltes de maïs dans le Grand Sud. En outre, les conditions d'humidité du sol extrêmement faibles dans ces régions sont susceptibles d'avoir un impact négatif sur les prochaines récoltes de racines et tubercules.  

Yémen

Le confit prolonge à gravement perturbe les moyens d’existence et réduit les revenus. Les prix des denrées alimentaires restent nettement supérieurs à la moyenne et l’accès a la nourriture est insuffisant pour de nombreux ménages. Actuellement, plus de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire humanitaire.

En mai, l'Inde a exclu le Yémen de son interdiction d'exporter du blé et l'Arabie saoudite a accepté de transférer 174 millions USD à la Banque centrale d'Aden en prolongement du dépôt financier précédent. Malgré ces mesures de soutien à l'importation, les prix des denrées alimentaires de base devraient continuer à augmenter.

Burkina Faso

La détérioration de la situation sécuritaire perturbe l'accès des ménages aux moyens d’existence et aux marchés. Plus de 1,8 million de personnes sont déplacées au Burkina Faso.  

Le conflit a continué de s'étendre au Burkina Faso, vers la frontière avec le Togo et le Bénin. Le 25 mai, des groupes armés extrémistes ont attaqué la municipalité de Madjoari, dans la région de l'Est du Burkina Faso, tuant environ 50 personnes.   

Nigéria

Bien que le conflit ait quelque peu diminué dans le nord-est, l'inquiétude reste forte car des années d'insécurité ont érodé les moyens d'existence. Les conflits dans le nord-ouest et le centre-nord sont importants, ce qui entraîne de nouveaux déplacements. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent le pouvoir d'achat des ménages pauvres.

La poursuite des conflits et du banditisme dans les États du Nord-Ouest et du Centre-Nord est de plus en plus préoccupante, car on signale que des ménages ont vu tout leur bétail pillé et que leur capacité à s'engager dans la prochaine saison agricole est limitée.    

.

Peak Needs 2022

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo