Skip to main content

Insécurité alimentaire toujours préoccupante dans le bassin du Lac Tchad

  • Food Security Outlook
  • West Africa
  • March - September 2017
Insécurité alimentaire toujours préoccupante dans le bassin du Lac Tchad

Download the Report

  • Key Messages
  • Key Messages
    • Dans le nord-est du Nigeria durement affecté par le conflit de Boko-Haram, l’insécurité alimentaire de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC)  persiste dans plusieurs zones des Etats de Yobe, Borno et Adamawa avec des niveaux d’Urgence (Phase 4 de l’IPC) surtout dans l’Etat de Borno. Le risque de niveaux élevés de malnutrition aiguë et de surmortalité y est accru. Les zones moins accessibles, connaissent probablement des situations similaires ou pires et sont confrontées à un risque accru de famine (Phase 5 de l’IPC) en 2017.

    • Bien que l’assistance humanitaire ait augmenté ces derniers mois dans le nord-est de Nigeria une grande partie de la population a encore besoin d'une aide alimentaire et d'autres services de base. Aussi, avec la dépréciation persistante du naira, les ménages vulnérables dans la région du lac Tchad seront les plus touchés, et les ménages pauvres dépendants du marché à travers le pays seront également confrontés à des contraintes d'accès à l'alimentation.

    • La majorité de la région de l'Afrique de l'Ouest restera en situation Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’en septembre 2017 grâce au bon niveau des stocks ménages, des tendances de productions agricoles supérieures à la moyenne cette année, au fonctionnement normal des marchés et à la mise en œuvre des stratégies habituelles de moyens d’existence.

    • Toutefois, des niveaux d’insécurité alimentaire Stress (Phase 2 de l’IPC) s’observent déjà dans l’ouest  et l’est de la zone agropastorale en Mauritanie du fait des faibles productions agricoles et de la vente élevée de bétail. Ce niveau sera atteint entre mars et juillet 2017 dans la zone pastorale du Niger en raison des déficits de productions pastorales et la baisse générale de la demande de bétail, entre juin et septembre au Mali dans les zones de riz de submersion de Mopti, Tombouctou, Gao et dans le Sahel occidental et la zone des lacs de Goundam du fait des baisses importantes de production.

    • L’insécurité alimentaire de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) pourraient s’observer dans la région de Diffa où la crise sécuritaire persiste et perturbe le fonctionnement normal des marchés et les principaux moyens d’existence, et dans les régions du Lac et de Borkou-Ennedi-Tibesti (BET), dans la Tandjilé, dans le Bahr El Gazal (BEG), et le Wadi Fira au Tchad du fait de la baisse importante des revenus.

    • Les marchés sont bien approvisionnés en divers produits issus des nouvelles récoltes avec des prix stables voir en baisse, facilitant ainsi l’accès.  Cependant, au nord du Mali et dans le bassin du Lac Tchad, l’insécurité civile continue de perturber le fonctionnement des marchés. Aussi, la dépréciation continue Naira continue de maintenir une tendance haussière des prix des denrées aux Nigeria de limiter les opportunités de vente de bétail et de produites de rentes des pays sahéliens vers le Nigeria.

       

      This report is being translated to English.

    Pour plus d'informations sur les différents pays, veuillez, s'il vous plaît, cliquer en haut de la page pour télécharger le rapport complet.

    To project food security outcomes, FEWS NET develops a set of assumptions about likely events, their effects, and the probable responses of various actors. FEWS NET analyzes these assumptions in the context of current conditions and local livelihoods to arrive at a most likely scenario for the coming eight months. Learn more here.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top