Key Message Update

L’amenuisement précoce des stocks alimentaires contraint les ménages pauvres à recourir au marché plus tôt qu’habituellement

May 2021

May 2021

June - September 2021

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC v3.0 Acute Food Insecurity Phase

Presence countries:
1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Remote monitoring
countries:
1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

Key Messages

  • Les stocks alimentaires des ménages sont inférieurs à une année normale en raison de la récolte inférieure à la moyenne, car les conflits, les inondations, les incendies et feux de brousse ont entraîné des pertes de récoltes et perturbé la saison agricole. Les ménages pauvres, les déplacés internes et les ménages hôtes, victimes des exactions des groupes armés et qui ont perdu, pour la plupart, leurs principales sources de revenus et de nourriture, ont un accès limité à une alimentation adéquate. Ils font face à une insécurité alimentaire phase Crise (Phase 3 de l’IPC).

  • La campagne agricole 2021 en cours, est marquée par un déficit pluviométrique en début du mois d’avril qui s’est en général résorbé en mai à l’exception de quelques localités. Les cultures de maïs, arachide et courges sont en général au stade de levée-montaison. Les superficies emblavées au cours de la présente campagne agricole seront globalement en baisse par rapport à l’année dernière, du fait de l’indisponibilité de semence en quantité et en qualité, mais également à cause de l’accès aux champs rendu difficile par la présence dans certaines localités, notamment du Nord et du Nord-Est, de groupes armés qui limitent le déplacement des populations.

  • L’approvisionnement pour la plupart des marchés du pays est à un niveau moyen. Toutefois, la disponibilité en produits alimentaires de base est relativement faible sur les marchés des zones à accès difficile, Bambari, Obo, Berberati, Bossangoa, Bouar, Bria, Bangassou, Mbomou et Nana Gribizi notamment, du fait de l’impraticabilité des routes ou de l’insécurité civile.  De façon générale, la demande, en cette période de soudure, est dominée par celle des ménages, plus importante qu’en année normale, du fait de la faiblesse des stocks résiduels fortement affectés par la crise socio-politique. La reprise du contrôle de certaines localités et axes routiers par les forces gouvernementales ont permis d’assurer globalement un niveau moyen des flux internes et externes (Cameroun et RDC). Toutefois la frontière avec le Tchad reste toujours fermée.

  • Les prix des produits agricoles locaux (manioc, maïs, riz local, sorgho rouge, arachide) sont en légère hausse par rapport à l’année passée à la même période à cause du Ramadan. Les produits alimentaires importés (riz, haricot blanc, huile raffinée, farine de blé, poissons etc.) sont également en hausse sur la totalité des marchés du pays.

  • Selon OCHA, à la date du 30 avril, environ de 729 005 personnes étaient déplacées à l’intérieur de la RCA, dont 73 pourcents d’entre eux sont dans des communautaire d’accueil et 27 pourcents sur des sites. La tendance globale indique une diminution en avril environ de 9 000 personnes déplacées par rapport au mois de mars. La reprise progressive par les troupes gouvernementales des villes qui étaient occupées par les groupes armés ont entraîné des retours progressifs de la population dans certaines localités. La plupart des retours observés ont eu lieu à l’intérieur des mêmes sous-préfectures.

About FEWS NET

The Famine Early Warning Systems Network is a leading provider of early warning and analysis on food insecurity. Created by USAID in 1985 to help decision-makers plan for humanitarian crises, FEWS NET provides evidence-based analysis on approximately 30 countries. Implementing team members include NASA, NOAA, USDA, USGS, and CHC-UCSB, along with Chemonics International Inc. and Kimetrica.
Learn more About Us.

Link to United States Agency for International Development (USAID)Link to the United States Geological Survey's (USGS) FEWS NET Data PortalLink to U.S. Department of Agriculture (USDA)
Link to National Aeronautics and Space Administration's (NASA) Earth ObservatoryLink to the National Oceanic and Atmospheric Administration's (NOAA) National Weather Service, Climage Prediction CenterLink to the Climate Hazards Center - UC Santa BarbaraLink to KimetricaLink to Chemonics