Key Message Update

Augmentation accrue des prix à Djibo pendant cette période de récoltes

November 2022

November 2022 - January 2023

February - May 2023

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
Concentration of displaced people
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
Concentration of displaced people
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
Concentration of displaced people
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

Presence countries:
1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Remote monitoring
countries:
1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

Key Messages

  • Malgré l’offensive des forces de défense et de sécurité (FDS), les groupes armés militants continuent de démontrer leur capacité de nuisance en multipliant embuscades et les incidents à travers les régions du pays et en maintenant le blocus sur les provinces du Soum, du Loroum, du Yagha, de la Kompienga et sur les communes au nord de l’Oudalan. En début du mois, l’escorte militaire a pu disponibiliser environ 1000 tonnes de vivre pour la commune de Djibo, mais cette quantité n’est pas assez pour couvrir les besoins pour longtemps afin d’empêcher les pratiques de stratégies extrêmes sur la consommation par les ménages hôtes et les PDIs qui restent exposés à l’insécurité alimentaire aigue Urgence (Phase 4 de l’IPC).  Par ailleurs, les résultats de l’enquête (ENISAN) sur la sécurité alimentaire conduite en octobre, indiquent la possibilité de personnes qui seraient en situation de Catastrophe (Phase 5 de l’IPC), notamment dans la province du Soum.

  • Les nouvelles récoltes constituent la principale source de nourriture et aussi de revenu des ménages pauvres dans les zones du sud et de l’ouest relativement calme du pays. Elles permettent à ces derniers d’avoir un accès typique à l’alimentation. Bien que les résultats prévisionnels de la campagne agricole indiquent une production céréalière globalement stable par rapport à la moyenne, dans les zones sous blocus, la majorité des ménages hôtes et des PDIs ne disposent pas de stocks pour plus de trois mois. En raison de l’érosion de leurs avoirs, ils se retrouveront à partir de février à dépendre principalement de l’assistance alimentaire, dont la délivrance restera sporadique et les rations resteront en dessous des besoins. 

  • L’approvisionnement des marchés en céréales locales reste en-dessous de la moyenne. En cette période de récoltes, où il est observé typiquement la vente des céréales par les ménages agricoles, ces derniers font plutôt plus recours à la vente de produits de rente au profit de la rétention des stocks. Dans l’ensemble, les prix des céréales demeurent atypiquement élevés comparés à la moyenne quinquennale :  56 pour cent pour le maïs, 79 pour cent pour le sorgho et 84 pour cent pour le mil. L’insécurité continue d’empêcher l’approvisionnement des marchés dans l’extrême nord du pays. Sur le marché de Djibo en particulier, la pénurie enregistrée au mois d’octobre a provoqué de nouveaux records de prix avec des variations quinquennales atteignant 330 pour cent pour maïs, 393 pour cent pour le mil et 334 pour cent pour le sorgho.

About FEWS NET

The Famine Early Warning Systems Network is a leading provider of early warning and analysis on food insecurity. Created by USAID in 1985 to help decision-makers plan for humanitarian crises, FEWS NET provides evidence-based analysis on approximately 30 countries. Implementing team members include NASA, NOAA, USDA, USGS, and CHC-UCSB, along with Chemonics International Inc. and Kimetrica.
Learn more About Us.

Link to United States Agency for International Development (USAID)Link to the United States Geological Survey's (USGS) FEWS NET Data PortalLink to U.S. Department of Agriculture (USDA)
Link to National Aeronautics and Space Administration's (NASA) Earth ObservatoryLink to the National Oceanic and Atmospheric Administration's (NOAA) National Weather Service, Climage Prediction CenterLink to the Climate Hazards Center - UC Santa BarbaraLink to KimetricaLink to Chemonics