Key Message Update

La campagne de contresaison est retardée par les eaux d’inondations sur les surfaces cultivables.

November 2022

November 2022 - January 2023

February - May 2023

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Would likely be at least one phase worse without current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET classification is IPC-compatible. IPC-compatible analysis follows key IPC protocols but does not necessarily reflect the consensus of national food security partners.
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

IPC v3.1 Acute Food Insecurity Phase

Presence countries:
1: Minimal
2: Stressed
3: Crisis
4: Emergency
5: Famine
Remote monitoring
countries:
1: Minimal
2: Stressed
3+: Crisis or higher
Would likely be at least one phase worse without
current or programmed humanitarian assistance
FEWS NET Remote Monitoring countries use a colored outline to represent the highest IPC classification in areas of concern.

Key Messages

  • La présence des eaux d’inondations dans les périmètres agricoles retarde les travaux de récolte dans la plupart de la zone méridionale (Tandjilé, Mayo Kebbi Est) et le démarrage de la campagne de contre saison au centre du pays (Batha, Guéra, Salamat). Additionnellement à ceci, les attaques récurrentes des groupes armés non étatiques au Lac et son corollaire de mouvements de populations à partir des localités insulaires réduisent les emblavures de la saison froide.

  • A la faveur des résultats relativement appréciables de la saison, les ressources pastorales disponibles couvrent la consommation alimentaire et l’abreuvement des animaux en zone pastorale améliorant l’état physique des animaux. Ceci permet une légère amélioration des niveaux de prix sur les marchés à bétail à la suite d’une légère augmentation de la demande à l’exportation vers le Soudan, le Nigéria et le Cameroun. L’inondation des couloirs de transhumance retarde les mouvements de bétails à destination du sud du pays. 

  • L’insécurité civile persiste au Lac ainsi que dans les zones agropastorales du pays. Ceci continue de perturber les activités typiques de moyens d’existence. Une reprise des conflits agriculteurs – éleveurs a été rapporté dans le Mandoul (Peni) avec des pertes en vies humaines, matérielles et du bétail. Au Lac, les moyens d’existence sont significativement perturbés par des attaques de positions militaires et des localités insulaires par les groupes armés couplées aux inondations. Malgré les incursions répétées durant la saison, celles-ci restent inférieures à la moyenne des cinq dernières années.

  • En raison de l’assistance humanitaire, des récoltes et la disponibilité des produits de cueillette, les déplacés et ménages hôtes du Lac et les populations Sahel Ouest (BEG, Kanem) sont en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 ! de l’IPC). Ils ne peuvent se consacrer à des dépenses alimentaires non alimentaires. Dans quelques localités de la zone soudanienne (Mandoul, du Mayo Kebbi Est, N’Djamena, département de Lac Iro), les conséquences des inondations, les conséquences des heurts entre agriculteurs et éleveurs et les baisses de revenus affectent la situation alimentaire des ménages qui sont en Stress (Phase 2 de l’IPC).  Malgré les baisses de production de la campagne pluviale, les autres localités agricoles et agropastorales du sud sont en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) grâce aux nouvelles récoltes en cours et des produits de cueillette. 

About FEWS NET

The Famine Early Warning Systems Network is a leading provider of early warning and analysis on food insecurity. Created by USAID in 1985 to help decision-makers plan for humanitarian crises, FEWS NET provides evidence-based analysis on approximately 30 countries. Implementing team members include NASA, NOAA, USDA, USGS, and CHC-UCSB, along with Chemonics International Inc. and Kimetrica.
Learn more About Us.

Link to United States Agency for International Development (USAID)Link to the United States Geological Survey's (USGS) FEWS NET Data PortalLink to U.S. Department of Agriculture (USDA)
Link to National Aeronautics and Space Administration's (NASA) Earth ObservatoryLink to the National Oceanic and Atmospheric Administration's (NOAA) National Weather Service, Climage Prediction CenterLink to the Climate Hazards Center - UC Santa BarbaraLink to KimetricaLink to Chemonics