Skip to main content

La tendance haussière saisonnière des prix des denrées devrait se maintenir tout au long de la soudure

  • Mise à jour des messages clés
  • Togo
  • Mai 2024
La tendance haussière saisonnière des prix des denrées devrait se maintenir tout au long de la soudure

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La campagne agricole 2024/2025 en cours, est caractérisée par une bonne répartition de la pluviométrie sur la majeure partie du pays, en particulier dans les régions Maritime, Plateaux et sud-ouest de la région Centrale qui ont reçu un cumul pluviométrique satisfaisant leur permettant un déroulement normal des activités agricoles. Certaines cultures précoces tels que l’arachide, le maïs frais et les racines de manioc sont disponibles par endroit. En revanche, dans les régions Nord, notamment dans les Savanes et la Kara, la saison pluvieuse démarre timidement et les travaux champêtres sont au stade de préparation des parcelles.
    • Les ménages pauvres, les réfugiés et les personnes déplacées internes (PDI), dont les moyens d’existence sont très précaires, ont un accès limité au marché, car les prix des denrées alimentaires sont très élevés et leur pouvoir d’achat assez faible. Leur situation alimentaire va d’avantage se détériorer tout au long de la période de soudure jusqu’en début septembre, période de récoltes. Beaucoup d’entre eux seront contraints à une consommation alimentaire minimale mais ne pourront pas se permettre certaines dépenses non alimentaires essentielles, sans s’engager dans des stratégies d’adaptation irréversibles. Quant aux ménages les plus pauvres, ils seront confrontés à des déficits alimentaires ou seront contraints d’adopter des stratégies de crise qui vont les exposer en Crise (Phase 3 de l’IPC).
    • La disponibilité alimentaire est relativement bonne sur les marchés en cette période de pré-soudure et les prix restent relativement stables sur presque tous les marchés. Cependant, par rapport à la moyenne quinquennale, le prix moyen national du maïs a augmenté de 28 pour cent en mars, toutefois, par rapport au mois précédent (février 2024), ils sont restés stables dans les régions Maritime et des Savanes. En revanche, dans les Plateaux et la Kara, ces prix ont augmenté de manière plus significative de 15 pour cent et 8 pour cent respectivement. Il faut cependant s'attendre à des augmentations plus importantes dans les prochains mois, en raison de la diminution des stocks familiaux et de la forte dépendance des ménages vis-à-vis du marché ainsi que de la demande liée à la présence de réfugiés et de personnes déplacées internes (PDI) dans la région des Savanes.
    • Malgré la baisse de la fréquence des conflits, un climat d’insécurité persiste dans le nord du pays avec des attaques et des mines qui continuent d’affecter les communautés, surtout dans les districts de Kpendjal et Tône. Ce climat n’est pas favorable au retour dans leur localité d’origine, les réfugiés et les PDI dans le nord du pays. L’état d’urgence sécuritaire, décrété en juin 2022, est toujours en vigueur. Toutefois, l’élection régionale et législative d’avril 2024, s’est déroulée, selon les observateurs, dans un climat apaisé et calme.

    Citation recommandée: FEWS NET. Togo Mise à jour des messages clés Mai 2024: La tendance haussière saisonnière des prix des denrées devrait se maintenir tout au long de la soudure, 2024.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top