Skip to main content

Conditions de sécurité alimentaire stables malgré les inondations

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Tchad
  • Septembre 2012
Conditions de sécurité alimentaire stables malgré les inondations

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle de securite alimentaire
  • Suppositions mises à jour
  • Perspective estimée jusqu'à decembre 2012
  • Messages clé
    • La sécurité alimentaire est stable comparée au mois d’août due à la disponibilité alimentaire engendrée par les récoltes précoces et à la stabilité des prix des céréales. Actuellement, la zone sahélienne est en stress (phase 2 de l'IPC 2.0). Cependant toute la zone soudanienne est en phase 1 de l'IPC 2.0. Grace à une récolte moyenne entre octobre et décembre, les zones sahélienne et soudanienne seront en phase 1 à partir d'octobre.

    • Les inondations causées par les fortes pluies se sont produites dans les principales zones de production agricole du pays (Salamat, Moyen Chari, Les deux Logone, Tandjilé et  Mayo kebbi). Cependant les dégâts sur les cultures sont limités et la production nationale ne sera pas beaucoup affectée.

    • Les conditions météorologiques de cette année sont favorables à la reproduction et au développement des criquets pèlerins. Des criquets pèlerins immatures et matures solitaires ainsi que des essaims ont été observés en début septembre dans les régions du Borkou, de l’Ennedi, du Wadi-Fira et de Bahr El-Gazal. Bien que les dégâts soient très limités sur la biomasse fourragère, la reproduction se poursuit et pourrait être inquiétante à la fin de la saison des pluies. 


    Situation actuelle de securite alimentaire
    • La disponibilité alimentaire s’améliore grâce aux pluies abondantes qui ont été bénéfiques aux céréales et tubercules qui commencent à être récoltées précocement. Actuellement, l’accessibilité aux denrées par les ménages pauvres et très pauvres s’est significativement améliorée comparée au premier semestre de l’année. Cette amélioration se justifie par les récoltes des cultures à cycle court (maïs, patate, arachide et manioc), la disponibilité laitière et en légumes sauvages, les diverses assistances et la stabilité des prix des céréales pendant la soudure. Cependant, les ménages ont eu recours à moins d’emprunt par rapport à une année typique.
    • Le prix moyen des céréales en septembre est autour de 265 XAF/kg et est similaire au prix moyen en Septembre 2011 et à la moyenne quinquennale.
    • Les animaux ont retrouvé l’embonpoint grâce à la disponibilité fourragère et en eau; la production laitière est importante renforçant ainsi les sources de nourriture et aussi les capacités d’achat des ménages agro-pasteurs. Les prix du bétail sont au-dessus d'une année typique et autour de 15 pour cent au-dessus de la moyenne quinquennale à cause de la forte demande enregistrée suite à la présence des exportateurs, surtout du Nigeria. Par rapport au reste de l'année, la demande de petits ruminants est supérieure à cause de l'approche de la fête de Tabaski.
    • Le nombre d'admission des enfants dans les centres nutritionnels a baissé entre juin et juillet, reflétant une amélioration de la situation nutritionnelle dans 10 des 12 régions de la zone sahélienne. Cette baisse générale se justifie par les récoltes des cultures à cycle court et les assistances humanitaires notamment la distribution générale des vivres, les vivres contre travail et le blanket feeding. 

    Suppositions mises à jour
    • Des pluies excédentaires par rapport à la moyenne quinquennale enregistrées à partir du mois de juin ont provoqué des inondations dans la partie Sud-Est du pays; à cet effet, prés 255 720 ha de cultures confondues sont inondés (fin août). Ces inondations ont obligé certains agriculteurs à procéder aux récoltes avant l’échéance.
    • Les transhumants ont presque regagné leur zone d’accueil sauf quelques retardataires qui n’ont pas pu à cause de la montée des eaux du fleuve Batha plutôt que prévu. A cet effet, des conflits agro-pasteurs dans la région du Batha seraient possible même si aucun conflit n'a été signalé à ce moment. 

    Perspective estimée jusqu'à decembre 2012
    • Les marchés continueront à être approvisionnés normalement jusqu'à décembre grâce aux flux intrazones qui s’intensifieront et la reprise des transferts des céréales des marchés secondaires vers les marchés des grands centres. Ceci fera baisser les prix des céréales et améliorera par conséquent l’accès aux denrées par les ménages pauvres.
    • Les effets des inondations, des criquets et des oiseaux granivores pourraient éventuellement réduire la production vivrière et non vivrière des certains agriculteurs mais la production nationale ne sera pas beaucoup affectée. Toutefois, on pourrait s’attendre à une récolte moyenne à cause de la précocité de la campagne, de la bonne répartition des pluies et l’augmentation des superficies par rapport à 2011.
    • Une nette amélioration de la sécurité alimentaire à partir d’octobre est attendue grâce aux récoltes qui permettront aux ménages de reconstituer leur stock. Ainsi, la zone sahélienne passera en phase 1 de l’IPC 2.0.
    Figures Calendrier saisonnier dans une année typique et événements critiques

    Figure 1

    Calendrier saisonnier dans une année typique et événements critiques

    Source: FEWS NET

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top