Skip to main content

Les cumuls pluviométriques excédentaires réduisent les périmètres agricoles dans plusieurs zones

  • Mise à jour des messages clés
  • Tchad
  • Septembre 2022
Les cumuls pluviométriques excédentaires réduisent les périmètres agricoles dans plusieurs zones

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les cumuls pluviométriques proches ou au-dessus de la moyenne ont occasionné des inondations dans 16 des 23 provinces, causant plus de 620 000 personnes sinistrées, notamment dans les trois provinces de Tandjilé, Logone Occidental et Mandoul. Au Lac, plus de 34% des emblavures du maïs ont été détruits par les inondations, selon le bilan provisoire. Une assistance multiforme financée par le CERF au bénéfice de 101 279 couvrira les besoins des sinistrés dont les interventions en sécurité alimentaire dans différentes provinces.

    • Au début septembre, des rixes entre manifestants de l’opposition et forces de l’ordre ont perturbé de façon sporadique les fonctionnements des marchés dans la capitale. De plus, une recrudescence des conflits agriculteurs et éleveurs autour du contrôle des ressources naturelles (espaces agricoles, pastoraux) est rapportée dans quelques localités dont le Département du Lac Iro (Province du Moyen Chari). 

    • Le ralentissement saisonnier des flux de produits alimentaires accentué par les impacts de la pénurie de carburant maintient en baisse atypique l’offre de produits alimentaires. Toutefois, les volumes limités des prémices renforcent les disponibilités en zone soudanienne. Au Sahel, la hausse de la demande se poursuit à cause de la forte dépendance aux marchés et de la présence des transhumants dans les zones d’attache.  Des flux céréaliers à destination de cette zone, à partir des provinces méridionales du pays, provoquent la persistance des tendances haussières, proches de la période de soudure en zone soudanienne. Des niveaux de prix en hausses de plus de 30 pour cent sont rapportés sur les prix du mil sont ainsi rapportés à Moundou et Sarh. 

    • Le BEG et le Kanem, deux provinces structurellement déficitaires, sont davantage affectées par les effets de l'insécurité dans les zones aurifères du Tibesti dont des reflux de milliers d'orpailleurs après les sanglants affrontements de début 2022. La hausse des prix de produits importés accentue la détérioration de la consommation alimentaire des ménages ; ils sont en Phase Crise (Phase 3, IPC) malgré la disponibilité des produits laitiers, de cueillette et des stratégies développées. Consécutivement aux inondations de cultures, à l’accès limité aux marchés à la suite de bas revenus, face aux tendances haussières de prix sur les marchés, les déplacés et ménages hôtes du Lac ont une consommation minimale ; ils sont en Stress (Phase 2! de l’IPC). En dépit des fortes inondations, la disponibilité de prémices couplées aux produits de cueillette favorise une bonne consommation alimentaire des ménages en zone soudanienne. Ils sont en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1de l’IPC).  

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top