Skip to main content

Brusque reprise des hostilités et des déplacements de populations

  • Mise à jour du suivi à distance
  • République centrafricaine
  • Septembre 2015
Brusque reprise des hostilités et des déplacements de populations

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les tensions et les affrontements armés refont surface en République centrafricaine après un calme qui a prévalu jusqu’en juillet/début aout 2015. Les zones et les populations affectées sont surtout celles du Centre, de l’Ouest et du Sud-ouest du pays. Il s’en est suivi une augmentation des populations en déplacements internes (avec forte concentration au Centre et au Sud) et externe vers le Cameroun et la République démocratique du Congo.

    • Suite à une installation tardive des pluies, une insuffisance d’accès aux semences et une baisse significative des superficies mises en valeur, les récoltes en cours dans le pays seront réduites par rapport à la normale et les disponibilités vivrières nationales y compris les importations seront significativement insuffisantes pour les besoins de consommation des ménages en 2016.

    • Suite aux récentes recrudescences des conflits intercommunautaires, les activités de certains marchés sont au ralenti, les corridors commerciaux sont perturbés entrainant une diminution des approvisionnements du pays en produits vivriers et animaux dont les prix continuent d’augmenter.

    • Les personnes déplacées et retournées, et même les populations locales pauvres concentrées dans le Centre (Ouaka, Ouham, Nana Gribizi, Kémo), dans l’Ouest (Ouham Pendé, Mambéré Kadéi) et au Sud du pays (Nana-Mambéré, Loubaye), continueront d’avoir des difficultés à couvrir toutes leurs besoins alimentaires à cause d’une faible pouvoir d’achat et de la dégradation de la situation sécuritaire qui ne permet pas l’acheminement des aides humanitaires. Ils peuvent rester en Crise (Phase 3 de l’IPC) insécurité alimentaire aiguë en jusqu’au moins décembre 2015.

       

      Pour plus de détail, voir le Mise à jour du suivi à distance ​de août.

       

    Figures

    Figure 1

    Source:

    Dans le suivi à distance, un coordinateur travaille d’un bureau régional avoisinant. En comptant sur les partenaires pour les données, le coordinateur applique l’approche de développement des scenarios pour faire l’analyse et élaborer les rapports mensuels. Comme les données peuvent être moins disponibles que dans les pays avec des bureaux de FEWS NET, les rapports de suivi à distance peuvent montrer moins de détail. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top