Skip to main content

Les prix des denrées augmentent au début de la période de soudure

  • Mise à jour des messages clés
  • République centrafricaine
  • Mars 2019
Les prix des denrées augmentent au début de la période de soudure

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Dans les zones de forte présence de personnes déplacées et les zones inaccessibles, la situation de Crise (IPC Phase 3) persiste. Cependant, le PAM et ses partenaires continuent des distributions de rations alimentaires de 20 jours ou moins, touchant entre 23 et 39 pour cent des déplacés sur les sites dans les préfectures de Nana-Gribizi, Haut-Mbomou, Basse-Kotto en Février. Selon les données préliminaires d’ACLED, le nombre de fatalités civiles enregistrées ce premier trimestre en 2019 est de 80, contre 196 pour la même période en 2018. L’accord de paix et la poursuite du dialogue pour la mise en œuvre d’un gouvernement inclusif pourraient promouvoir des améliorations relatives de la sécurité.

    • Dans d’autres régions du pays, les stocks alimentaires des ménages s’épuisent, et ce qui entraîne un début précoce de la période de soudure dans le nord. Ces ménages seront en Stress (Phase 2 de l’IPC). Les ménages ayant accès à des terres arables commencent à préparer leurs terres pour la production agricole de 2019, qui devrait être supérieure à 2018. La saison des pluies qui est prévu être au-dessus de la moyenne devrait soutenir la production, mais pourrait davantage entrainer une dégradation du réseau routier et limiter ainsi l’approvisionnement des marchés. L’accès à l’alimentation devrait se détériorer jusqu’à la fin de la période de soudure en juin et les récoltes en juillet. 

    • Alors que les ménages commencent à dépendre des marchés pour accéder leur alimentation, les flux de marchandises en provenance du Cameroun via Bangui font souvent objet de blocage par les rebelles à l’image du récent blocage de plus de 10 jours ce mois dans la commune de Nzokombo. Les pertes engendrées et les frais illicites payés aux rebelles pour les escortes sont alors répercutés sur le prix final à Bangui, puis dans certaines villes du Centre et du Nord. Par ailleurs, la fermeture de la frontière avec le Tchad, limite les échanges. Les prix des denrées sur le marché de Bangui connaissent des hausses modérées à sévères ce mois de mars par rapport à l’année passée à la même période : 20 pour cent pour l’huile de palme et 40 à 50 pour cent pour le maïs jaune, le riz et le manioc.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top