Skip to main content

L’insécurité alimentaire se maintient en « Crise » (Phase 3 de l’IPC) dans plusieurs zones

  • Mise à jour des messages clés
  • République centrafricaine
  • Mars 2016
L’insécurité alimentaire se maintient en « Crise » (Phase 3 de l’IPC) dans plusieurs zones

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La mission conjointe FAO/PAM d’évaluation des récoltes menée en novembre 2015, a estimé la production vivrière 2015/2016 inferieure de 54 pour cent par rapport à la production de 2012/2013 (niveau pré-crise) mais se situe à 10 pourcent au-dessus de celle de 2014. Cela constitue des baisses consécutives et importantes des revenus gagnés de la vente des produits et de la main d’œuvre agricoles pour les 75 pour cent de la population dépendant de l'agriculture pour leur subsistance.

    • La situation pastorale demeure préoccupante à cause de la persistance du conflit qui perturbe le déplacement du bétail et oblige le confinement des éleveurs dans des zones localisées. Selon les résultats du CFSAM, la perte moyenne de bovins est de 46 pour cent et celle des petits ruminants 57 pour cent par rapport à 2012/2013. Cela se traduit par une baisse des revenus en dessous de la moyenne quinquennale pour les éleveurs et les commerçants de bétail.

    • Suite à la perturbation des circuits habituels de commercialisation, les prix de l’arachide, de la farine de blé, et de la viande de bœuf à Bangui ont augmenté de plus de 25 pour cent en octobre 2015 (période post-récolte) comparativement à leurs niveaux d’avant-crise d’après les résultats du CFSAM. Suite au faible pouvoir d’achat des ménages pauvres des centres urbains, un accès alimentaire réduit et une alimentation peu diversifiée sont constitués essentiellement de maïs et manioc dont les prix restent stables à Bangui. 

    • Selon les estimations d'OCHA de mars 2016, le conflit continue à maintenir 435 000 personnes en déplacement surtout à Bangui et dans les préfectures du Sud-Ouest, du Centre et du Nord-Ouest. Les ménages résidents de ces zones ont un accès limité à leurs moyens d’existence et dépendent de l’aide alimentaire en raison du climat d’insécurité qui freine la reprise économique. Ils feront face à une situation alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) jusqu’au moins en septembre 2016.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top