Skip to main content

Même au début de la récolte, les prix des produits de base demeurent inaccessibles aux ménages pauvres dans les zones de conflit

  • Mise à jour des messages clés
  • République centrafricaine
  • Septembre 2023
Même au début de la récolte, les prix des produits de base demeurent inaccessibles aux ménages pauvres dans les zones de conflit

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Tandis que les récoltes de maïs, d’arachide et de maniocs se poursuivent dans le sud du pays, les premières récoltes de mil et du riz sont prévues pour début octobre dans le Nord. Grace à la bonne pluviométrie, les récoltes qui s’annoncent globalement moyennes, permettront la reconstitution des stocks familiaux et la réduction de la dépendance des ménages les plus pauvres au marché pour l’accès à la nourriture. La période de récolte qui offre également des opportunités d’emplois agricoles, permettra aux ménages pauvres d’avoir des revenus monétaires ou en nature pour couvrir certaines dépenses alimentaires et non alimentaires. Les ménages vivant dans des régions plus sécurisées du pays vivront probablement une insécurité alimentaire aigüe de phase Stress (Phase 2 de l’IPC).
    • Les prix des produits de base restent très élevés, particulièrement dans les zones les plus insécurisées au nord-est et à l’est du pays, où sévissent des groupes armés qui perturbent le fonctionnement des marchés et le déplacement des populations. Au cours du mois d’aout 2023, selon les relevés du PAM, le prix du manioc, comparé à la moyenne des 5 ans, enregistre un accroissement entre 98 à 138 pour cent au Vakaga, Lobaye, Mboumou et Haut-Mboumou. Le prix du maïs enregistre égalemeny un accroissement oscillant entre 86 et 140 pour cent à l’Ouham Pendé, Lobaye, et Mambére. Les populations de ces zones, qui ont recours principalement au marché pour leur alimentation et dont l’accès aux denrées alimentaires est limité du fait de la cherté des produits de base, sont probablement confrontés à une insécurité alimentaire de phase Crise (Phase 3 de l’IPC). 
    • De janvier à septembre 2023, quelque 205 incidents violents et 384 décès associés ont été signalés par l’ACLED, ce qui représente une augmentation de 12 pour cent des incidents et une diminution de 44 pour cent des décès par rapport à la même période en 2022. Quant aux incidents violents et décès leur nombre demeure nettement inférieur au maximum observé au second semestre de 2021. Cependant, la situation sécuritaire reste précaire avec de nombreux cas de violence contre des civils notamment en Haute-Kotto, Ouham-Pendé, Basse-Kotto, Haut-Mbomou, Mbomou, Ouham, et Bamingui-Bangoran.
    • Le nombre total de personnes déplacées a diminué entre juillet et août en raison de l'amélioration de la sécurité notamment dans l'Ombella-M'Poko et la Ouaka. Selon OCHA, le nombre total des personnes déplacées internes (PDI) en République centrafricaine (RCA) se chiffre à 488 866 personnes au 31 aout 2023 contre 514 547 personnes au mois dernier (juillet 2023). Toutefois, malgré cette tendance générale à la baisse du nombre des PDI, la multiplication des attaques des groupes armés entretient un climat d'insécurité dans les zones telles que l’Ouham, la Lobaye et la Ouaka, et suscite de nouveaux déplacements des populations, notamment dans les préfectures du Haut-Mbomou et de la Haute-Kotto. Les conflits dans les états voisins continuent également de susciter des mouvements de populations de réfugiés soudanais, tchadiens, et congolais vers les frontières centrafricaines.

    Citation recommandée: FEWS NET. République centrafricaine Mise à jour des messages clés Septembre 2023: Même au début de la récolte, les prix des produits de base demeurent inaccessibles aux ménages pauvres dans les zones de conflit, 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top