Skip to main content

Les conditions d'accès humanitaire se détériorent saisonnièrement pendant que la soudure s’installe au sud

  • Mise à jour des messages clés
  • République centrafricaine
  • Mai 2024
Les conditions d'accès humanitaire se détériorent saisonnièrement pendant que la soudure s’installe au sud

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La présence d’un grand nombre de personnes déplacées de forces, continue de constituer l’un des défis majeurs de la sécurité alimentaire en RCA. Outre le nombre de PDI qui ne cessent de s’accroitre (au 31 mars 2024, estimés à environ 521 857 personnes), les réfugiés soudanais continuent d’arriver à la frontière nord-est du pays. Leur nombre au 31 mai 2024 est estimé à 30 108 personnes, dont 8 482 personnes nouvellement arrivées en 2024. On note également, la présence de nombreux réfugiés tchadiens estimés à 38 000 personnes, concentrées dans la préfecture de la Lim-Pendé et de l’Ouham dans le nord-ouest. Ces personnes déplacées, dépendent en partie de l’assistance humanitaire risquent de manquer de soutien à cause de l’installation de la saison des pluies qui dégrade l’état des routes et qui limite l’accès de l’assistance aux zones enclavées. Confrontés à des prix alimentaires élevés et à des possibilités minimales de générer des revenus, Ces ménages et certains ménages pauvres risquent de d’être confronté à une insécurité alimentaire de Crise (phase 3 de l’IPC).
    • Le mois de mai est caractérisé par la grande soudure dans le sud du pays. Les ménages agricoles sont en plein travaux préparatoires des parcelles de culture et de semis de maïs, d’arachide, de haricot et de riz pluvial. Cependant, les réserves alimentaires sont au plus bas et les ménages doivent acheter une plus grande partie de leur nourriture sur les marchés, où les prix sont supérieurs à la moyenne et atteignent des sommets saisonniers. Les ménages pauvres qui ne peuvent couvrir leurs besoins alimentaires et non-alimentaires sans avoir recours à des stratégies d’adaptation négatives telles que la réduction des dépenses en médicaments et en éducation ou la réduction de la taille des portions des repas, sont confrontés à une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) ou pire.
    • Une baisse temporaire dans l’approvisionnement en produits alimentaires de base en provenance en des pays voisins tels que la république démocratique du Congo et la république du Congo-Brazzaville est observé. En rappel, à la suite d’un naufrage tragique d’une baleinière le 19 avril dernier qui a entraîné la perte de près de 70 personnes, le gouvernement a pris un arrêté pour suspendre temporairement les activités fluviales sur certains cours d’eau du pays. Cette suspension, levée à la fin du mois de mai, a entrainé une rupture dans l’approvisionnement de la ville de Bangui en produits de consommation en provenance congolaise, tels que manioc, huile de palme et poissons fumés. Toutefois, les marchés ont été toujours approvisionnés par des marchandises en provenance du Cameroun et du Tchad.

    Citation recommandée: FEWS NET. République centrafricaine Mise à jour des messages clés Mai 2024: Les conditions d'accès humanitaire se détériorent saisonnièrement pendant que la soudure s’installe au sud, 2024.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top