Skip to main content

Amélioration de la situation pastorale avec des impacts localisés de la longue période de soudure

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Septembre 2016
Amélioration de la situation pastorale avec des impacts localisés de la longue période de soudure

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Compte tenu d’une pluviométrie globalement favorable, les cultures de mil et de niébé sont à la maturité plus tôt que la moyenne, se traduisant par une amélioration des disponibilités alimentaires et une insécurité alimentaire globalement Minimale (Phase 1 de l’IPC). Toutefois, des retards dans le développement phénologique des plantes et des attaques parasitaires sont observés dans la région de Maradi et dans certaines poches des régions de Zinder et Tahoua à cause d’une mauvaise répartition de la pluie dans le temps et dans l’espace. 

    • Les conditions de pâturages et d’abreuvement en milieu pastoral se sont nettement améliorées avec la réhabilitation de l’embonpoint des animaux et de la production laitière sauf dans certaines poches de la zone pastorale. Les vents violents dans la zone pastorale de Tahoua et les inondations dans la zone pastorale d’Agadez ont empêché l’émergence du pâturage et prolongé la période de soudure jusqu’en fin septembre au lieu de juillet/août normalement entrainant une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) chez les ménages pauvres. 

    • Les importations régionales des céréales favorisées par la dépréciation du naira Nigérian continuent à assurer l’approvisionnement régulier des marchés. Cependant, des hausses de prix sont enregistrées entre juillet et août pour le mil de 19 pourcent à Abalak, 23 pourcent à Zinder et 53 pourcent à Bakin Birdji suite à une forte demande liée au retour des migrants et des éleveurs et la rétention des stocks de certains commerçants. Comparés à la moyenne quinquennale, les prix sont restés globalement stable. 

    • Les résultats d’insécurité alimentaire aigüe de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) et de Stress (Phase 2! de l’IPC) sont encore observés présentement dans la région de Diffa affectée par le conflit Boko Haram. Ces résultats vont persister jusqu’au moins janvier 2017 à cause des récoltes et des sources de revenus en dessous de la moyenne et des hausses des prix de céréales qui sont au-dessus de la moyenne quinquennale plus de 20 pourcent et qui entrainent un accès  alimentaire réduit.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top