Skip to main content

Production moyenne augure de bonnes disponibilités alimentaires sauf à Diffa où les marchés restent perturbés

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Novembre 2016
Production moyenne augure de bonnes disponibilités alimentaires sauf à Diffa où les marchés restent perturbés

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les principales activités de moyens d’existence en cours en novembre 2016 concernent les travaux de récoltes et de commercialisation de céréales et de cultures de rente qui offrent de bonnes opportunités aux ménages pauvres pour accéder aux revenus normaux. Cela accroit l’accessibilité des ménages pauvres aux denrées alimentaires de base et va maintenir l’insécurité alimentaire aigue en phase Minimale (Phase 1 de l’IPC) de novembre 2016 à mai 2017.

    • Selon les données provisoires disponibles sur les résultats de la campagne agricole, les productions nationales en mil, sorgho, mais et riz sont en hausse de plus de 20 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale. Toutes les principales régions agricoles du pays ont enregistré des excédents avec toutefois des déficits localisés observés dans certains départements comme Mayahi (Maradi), Bouza (Tahoua), Torodi, Bankilare, Banibangou et Kollo (Tillabéri).  

    • Dans la zone pastorale des transhumants des régions de Tahoua, Zinder, Agadez, et Maradi et les zones agricoles de Maradi (Dakoro, Mayahi), on s’attend à une dégradation précoce de l’embonpoint des animaux et un épuisement précoce des stocks des ménages suite aux déficits fourragers et céréaliers liés aux effets négatifs des aléas climatiques. Les ménages pauvres auront des revenus insuffisants pour couvrir leurs besoins non alimentaires et seront soumis à une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) à partir de mars 2017. 

    • Dans la région de Diffa, la persistance de l’insécurité va continuer à perturber le fonctionnement des marchés et les principales activités génératrices de revenu comme la pêche, la vente du poivron et du bétail et la migration vers le Nigeria et la Libye. La situation Minimale (Phase 1 ! de l’IPC) grâce à l’appui humanitaire planifié et Stress (Phase 2 de l’IPC) pourraient évoluer dès février en Stress (Phase 2 de l’IPC) et Crise (Phase 3 de l’IPC) respectivement sans la poursuite d’assistance humanitaire.

    • L’approvisionnement des marchés est régulier et normal en novembre. A la faveur des nouvelles récoltes en cours, les prix épousent une tendance à la baisse de septembre à octobre sur presque l’ensemble des marchés suivis. Toutefois, comparés à la moyenne, les prix en octobre 2016 indiquent des hausses de plus de 25 pourcent à Tillabéry pour le mil et à Zinder pour le sorgho dont une grande partie des nouvelles récoltes n’est pas encore arrivée sur les marchés.

       

      Pour plus de détail, voir les Perspectives sur la sécurité alimentaire d’octobre 2016 à mai 2017.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top