Skip to main content

L’épuisement du fourrage et la faible valeur du bétail affectent la sécurité alimentaire dans les zones pastorales

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mars 2018
L’épuisement du fourrage et la faible valeur du bétail affectent la sécurité alimentaire dans les zones pastorales

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La majorité des ménages en zones agricoles et agropastorales ont une disponibilité alimentaire moyenne grâce aux récoltes céréalières et aux cultures de contre saison et peuvent couvrir leurs besoins alimentaires et effectuer des dépenses non alimentaires. Une insécurité alimentaire aiguë Minimale (Phase 1 de l’IPC) continue de prévaloir dans ces zones et se maintiendra jusqu’au moins septembre 2018, sauf pour certains ménages pauvres affectés par des déficits de production qui seront en Stress jusqu’en septembre 2018. 

    • Le déficit fourrager combiné aux faibles prix du bétail entraine une dégradation des moyens d’existence caractérisée par des ventes massives d’animaux. Les ménages pauvres de cette zone seront soumis à un Stress alimentaire (Phase 2 de l’IPC) qui va se prolonger jusqu’en juillet 2018 à cause de leur faible pouvoir d’achat des produits de consommation.

    • Les produits des récoltes ont atteint les marchés de gros assurant une disponibilité céréalière satisfaisante. L'approvisionnement des marchés est régulier avec des flux internes qui assurent l’offre sur les marchés déficitaires et une bonne diversification des produits alimentaires. Les prix demeurent globalement stables entre janvier et février mais en hausse modérée à significative par rapport à la moyenne quinquennale sur la plupart des marchés limitant l’accès alimentaire des ménages pauvres.

    • Le conflit civil de Boko Haram continue de perturber les principales sources de nourriture et de revenus ainsi que le commerce de denrées alimentaires et de bétail dans la région de Diffa. L’insécurité alimentaire aiguë va persister au niveau de Crise (Phase 3 de l’IPC) jusqu’au moins septembre 2018. Quelques ménages éleveurs pauvres pourraient faire face aux mêmes effets de Crise (Phase 3 de l’IPC) en juin-juillet en l’absence d’assistance. 

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top