Skip to main content

L’insécurité alimentaire est observée localement suite à la faible performance pastorale et à la crise sécuritaire.

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mars 2017
L’insécurité alimentaire est observée localement suite à la faible performance pastorale et à la crise sécuritaire.

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les disponibilités céréalières se maintiennent à un niveau moyen à inférieur à la moyenne  en raison de la faiblesse des flux marqué par les restrictions de la sortie des produits qui provoquent des prix élevés sur les marchés sources du Nigeria. Les prix sur les marchés du Niger sont restés globalement stables entre janvier et février 2017, mais en mars sont globalement supérieurs à leurs niveaux de février 2016 et de la moyenne. 

    • Pour le bétail, les disponibilités en fourrages sont faibles et le besoin en aliments complémentaires est estimé à 35 000 tonnes dont 2 000 tonnes sont en cours de ventes à prix modéré par le Gouvernement. Cette opération permet de stabiliser le prix du sac d’aliment de bétail à 4 000 FCFA, soit un prix moyen pour cette période,  Les prix du bétail poursuivent leur tendance à la baisse par rapport à la moyenne, une situation défavorable aux éleveurs acheteurs nets de céréales.

    • L’insécurité alimentaire restera Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’en septembre pour la plupart des ménages, mais elle va atteindre le niveau Stress (Phase 2 de l’IPC) dans des poches de certaines zones de moyens d’existence entre mars et juillet 2017 consécutive à la dégradation du pouvoir d’achat des aliments et l’insuffisance des moyens financiers pour assurer les dépenses essentielles. Il n’est pas exclu une crise alimentaire (Phase 3 de l’IPC) chez certains ménages éleveurs pauvres en juin-juillet en l’absence d’assistance. 

    • L’insécurité alimentaire aiguë va persister au niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) dans la région de Diffa jusqu’en septembre 2017. En effet, la crise sécuritaire persistante a fortement réduit les capacités d’accès aux aliments et au revenu pour les ménages résidents pauvres et a provoqué le déplacement de plusieurs ménages entiers qui deviennent dépendants de l’aide humanitaire. Dans certaines zones de la région, les difficultés d’accès humanitaires se traduisent par une insuffisance de la couverture de l’aide et un déficit de consommation alimentaire qui sont susceptibles d’aggraver les indicateurs nutritionnels au cours des prochains mois. 

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top