Skip to main content

La limitation de l’espace humanitaire aggrave l’insécurité alimentaire dans la région de Tillabéry

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mai 2019
La limitation de l’espace humanitaire aggrave l’insécurité alimentaire dans la région de Tillabéry

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les stocks alimentaires dans les ménages s’épuisent suivant la tendance saisonnière, mais les disponibilités sont suffisantes sur les marchés. Les ménages font les dépenses alimentaires et non-alimentaires avec leurs revenus provenant des stratégies habituelles telles que la vente de produits horticoles (mangues, fruits et légumes), le petit commerce, la vente de bétail et la main d’œuvre agricole. A la faveur de ces conditions alimentaires favorables, la plupart des zones se trouve dans une situation d’insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) qui va se maintenir jusqu’en septembre 2019. 

    • Les flux de produits alimentaires et de bétail entre le Niger et les pays sources et/ou de destination restent actifs grâce à la bonne production agricole obtenue dans les zones d’approvisionnement mais également à la faveur de la revalorisation du Naira par rapport au FCFA. Les offres sur les marchés restent comparables à la moyenne malgré l’accroissement saisonnier de la demande locale.

    • Dans la région de Diffa, autour du Lac Tchad et de la rivière Komadougou, les perturbations du marché, les réductions des revenus dues à la perte des principaux moyens d’existence en particulier la baisse de la production du poivron, du maïs de décrue, du riz et de la pêche continuent d’altérer les conditions de sécurité alimentaire chez les ménages pauvres et déplacés. L’insécurité alimentaire aiguë de Stress (Phase 2 ! de l’IPC) pourrait se maintenir jusqu’en septembre 2019.

    • L’insécurité civile liée aux groupes armés et aux tensions intercommunautaires dans la région de Tillabéry, particulièrement dans la partie Nord limitrophe du Mali, continue de provoquer des déplacements de populations. Ces populations sont dépourvues de leurs moyens d’existence habituels et sont dépendantes de la solidarité communautaire et des aides humanitaires qui, malheureusement, leur parviennent difficilement à cause des attaques visant souvent les humanitaires et les mesures sécuritaires limitant l’accès à certaines zones. L’insécurité alimentaire aiguë Crise (Phase 3 de l’IPC) pourrait se maintenir jusqu’en septembre 2019.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top