Skip to main content

Les effets du déficit fourrager sur les moyens d’existence des ménages pastoraux ont atteint le pic en mai 2018

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mai 2018
Les effets du déficit fourrager sur les moyens d’existence des ménages pastoraux ont atteint le pic en mai 2018

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La situation pastorale s’est fortement dégradée à cause du déficit fourrager. La baisse des prix des animaux consécutive au mauvais embonpoint et la baisse des exportations entrainent une augmentation des effectifs vendus et une réduction du capital bétail pour les ménages pauvres. Toutefois, la situation pastorale est en Stress (Phase 2 de l’IPC) et pourrait évoluer en Minimale (Phase 1 de l’IPC) à partir d’août 2018 selon l’installation effective de l’hivernage. 

    • La main d’œuvre agricole pour la préparation des sols et la migration saisonnière procurent des revenus normaux aux ménages ruraux. Les stratégies habituelles comme la vente de bois, de paille et de petits ruminants ainsi que le petit commerce procurent des revenus complémentaires. La plupart des ménages pauvres agricoles et agropastoraux sont capables de satisfaire leurs besoins minimaux et resteront en insécurité alimentaire minimale (Phase 1 de l’IPC) entre mai et septembre 2018.

    • L’augmentation de la demande consécutive à l’épuisement des stocks paysans, la demande liée au Ramadan et les besoins de reconstitution des stocks par les éleveurs de retour de la transhumance exerce une pression à la hausse sur les prix des denrées alimentaire de base. Malgré un approvisionnement régulier, les prix restent en général au-dessus de la moyenne quinquennale limitant l’accès des ménages pauvres, surtout en zone pastorale. 

    • Dans la région de Diffa, le conflit civil perturbe les moyens d’existence des ménages et la fluidité des échanges commerciaux. On estime que 252 305 personnes (OCHA, novembre 2017) sont en déplacement. Les problèmes sécuritaires empêchent le déroulement d’activités comme la vente d’animaux, la culture du poivron ou la migration temporaire. La situation de crise (Phase 3 de l’IPC) va persister jusqu’au moins septembre 2018 et les zones inaccessibles à l’aide humanitaire seront les plus affectées. 

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top