Skip to main content

Une exacerbation de la crise sécuritaire avec une incidence accrue sur la sécurité alimentaire.

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Janvier 2020
Une exacerbation de la crise sécuritaire avec une incidence accrue sur la sécurité alimentaire.

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les conséquences des derniers développements de la crise sécuritaire dans le pays sont entre autres l’amplification des mouvements de populations avec environ 7 000 nouveaux déplacées dans la région de Tillabéry. De nouveaux déplacés internes, soit  environ 25 000 personnes, sont aussi enregistrés dans la région de Diffa suite à l’insécurité mais surtout à cause des inondations due à la crue exceptionnelle de la Komadougou.  

    • Dans la zone pastorale, au déficit fourrager vient s’ajouter la limitation des mouvements des animaux consécutifs à l’insécurité civile et la fermeture de la frontière avec le Nigeria. Toutefois, l’état d’embonpoint des animaux est moyen a la faveur du départ précoce des troupeaux en transhumance dans les zones fournies en pâturages et plus sécurisées, même si cela est source de conflits intercommunautaires.

    • L’approvisionnement des marchés est régulier et normal sauf dans les zones d’insécurité. La demande est globalement timide, elle est essentiellement constituée des acteurs locaux car la fermeture de la frontière avec le Nigeria et l’insécurité sur les frontières limitent la présence des commerçants exportateurs dans la demande. Les prix des produits de base sont dans une tendance à la baisse rapport à l’année passée et à la moyenne quinquennale, mais la baisse est accentuée pour les prix des animaux et des produits de rente dont la demande à l’exportation a fortement diminué.

    • Les résultats de la sécurité alimentaire sont globalement une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 IPC) à la faveur d’une disponibilité alimentaire suffisante et diversifiée des productions agricoles irriguées. Toutefois, l’insécurité alimentaire est en Stress ! (Phase 2 ! IPC) dans la région de Diffa grâce à l’assistance en cash et/ou en vivres et dans la zone pastorale à cause de la baisse des prix des animaux qui impose des ventes inhabituelles. L’insécurité alimentaire est en Crise (Phase 3 IPC) dans le Nord de la région de Tillabéry ou la crise sécuritaire perturbe les activités de moyens d’existence et les assistances humanitaires.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top