Skip to main content

Conditions pluviométriques favorables y compris dans les zones pastorales.

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Août 2018
Conditions pluviométriques favorables y compris dans les zones pastorales.

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Des pluies abondantes dans toutes les zones agricoles et agropastorales ont permis l’installation définitive des cultures céréalières et de rente. Les cultures bénéficient de bonnes conditions hydriques et sont en grande partie dans les stades de reproduction dans les régions de Dosso, Maradi, Zinder et Tahoua même si des stades moins avancés de croissance sont notées dans des poches des régions de Tillabéry, Zinder et Tahoua. Les produits de cueillette et les récoltes de certains produits verts renforcent la consommation alimentaire dans agricoles et agropastorales ou les résultats de la sécurité alimentaire indiquent globalement une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) avec toutefois des populations en Stress (Phase 2 IPC) prévalant chez les ménages pauvres pendant la fin de la période de soudure.

    • La situation pluviométrique est aussi favorable dans la zone pastorale ou on observe la régénération des herbacées fourragères, une restauration des points d’eau et une amélioration de l’état d’embonpoint et de la valeur marchande des animaux. Toutefois, la zone pastorale contient encore de poches dépourvues de pâturage et de points d’eaux et des bandes de retard de croissance qui rend les herbacées pas encore exploitables par les animaux surtout les bovins qui ne peuvent pas brouter les herbacées de faibles hauteurs. En août les résultats de la sécurité alimentaire indiquent globalement une insécurité alimentaire en Stress (Phase 2 de l’IPC) dans les zones pastorales.

    • Les marchés sont bien approvisionnés avec les stocks commerçants encourages par l’allure prometteuse de la campagne agricole en cours et les stocks publics en cours de vente à prix modérés. La demande est stable au niveau normal a la faveur de la distribution ciblée de vivres et de la consommation des produits verts et de cueillette. On note également sur certains marchés une demande institutionnelle des acteurs humanitaires pour les besoins d’assistance alimentaire aux populations en situation d’urgence (comme les populations déplacées de Diffa). Les prix sont encore à un niveau élevé comparativement à la moyenne quinquennale globalement, mais globalement inferieurs au niveau de l’année passée à la même période.

    • Dans la région de Diffa, le conflit de Boko Haram continue d’avoir des incidences négatives sur les moyens d’existence des populations. L’accès aux terres de cultures pluviales et irriguées est réduit ainsi que les opportunités d’activités génératrices de revenus. Les populations vivent au dépens de l’assistance humanitaire qui diminue non seulement faute de financement suffisant mais aussi à cause de l’accès difficile compte des restrictions sécuritaires et de l’état des voies d’accès en saison des pluies en cours. L’insécurité alimentaire est en Crise (Phase 3 de l’IPC) et en Stresse ! (Phase 2 ! de l’IPC) chez les ménages pauvres des zones de cultures irriguées de poivron et de riz de la Komadougou ainsi que ceux des cultures de décrue et de pêche.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top