Skip to main content

L’épuisement précoce des stocks des ménages et la hausse soutenue des prix des denrées alimentaires limitent l’accès aux aliments

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mars 2024
L’épuisement précoce des stocks des ménages et la hausse soutenue des prix des denrées alimentaires limitent l’accès aux aliments

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’épuisement précoce des stocks ménages, combiné à la hausse atypique des prix des produits alimentaires limitent l’accès aux denrées alimentaires pour un nombre de plus en plus élevé de ménages. Ainsi, dans les régions de Tahoua et Tillabéry, affectées par les conflits, les ménages pauvres qui n’ont plus de stocks céréaliers et font face à de faibles opportunités économiques pour gagner des revenus s’engagent dans des stratégies d’adaptation négatives de crise pour accéder à la nourriture. Ils sont en insécurité alimentaire aigüe de Crise (Phase 3 de l’IPC).  Celle des ménages des régions de Diffa et Maradi a aussi des déficits mais qui sont réduits grâce aux assistances alimentaires en cours suffisant pour couvrir au moins 25 pour cent des besoins de plus de 50 pour cent des ménages. Ils sont en insécurité alimentaire aiguë de Stress ! (Phase 2 ! de l’IPC).
    • La situation sociopolitique est marquée par la réouverture des frontières des pays de la CEDEAO, le 25 février 2024 à la suite de la réunion des chefs de l’état membres de l’organisation, mais qui a été effective en début mars 2024 pour le cas du Nigéria-Niger mais non encore effective entre le Bénin et le Niger car le Niger maintient la fermeture de sa frontière pour des raisons sécuritaires. Ainsi, malgré la réouverture officielle, les flux transfrontaliers n’ont pas connu de changement significatif et les échanges commerciaux continuent selon les circuits alternatifs. Les approvisionnements des marchés ainsi que les prix des denrées alimentaires qui ont connu des améliorations à partir d’octobre 2023 par rapport à juillet, aout et septembre 2023, n’ont pas connu de changement majeur depuis cette réouverture. 
    • Les activités saisonnières de moyens d’existence en cours sont constituées principalement pars les activités de production maraichères qui sont dans leur phase de récolte. Ces productions agricoles de saison sèche contribuent aux ressources alimentaires et financières des ménages mais à un niveau inférieur à la moyenne suite aux conflits qui limitent l’accès aux sites de production, particulièrement dans la région de Tillabéry où les incidents sécuritaires deviennent de plus en plus fréquents que dans les autres régions affectées.
    • Les programmes d’assistances alimentaires sont élaborés et la levée des sanctions permet de disposer de ressources nécessaires pour leur mise en œuvre. En effet, dans les régions de Diffa et Maradi, les assistances alimentaires continuent de couvrir au moins 25 pour cent des besoins alimentaires des ménages estimés à plus de 50 pour cent. Ces plans d’assistances élaborés pour les régions de Tillabéry et Tahoua connaissent un faible niveau de couverture des zones et des populations à cause de l’insécurité civile et des mesures sécuritaires en vigueur qui limitent les mouvements des organismes humanitaires réduisant leur mise en œuvre complète et régulière. 

    Citation recommandée: FEWS NET. Niger Mise à jour des messages clés Mars 2024: L’épuisement précoce des stocks des ménages et la hausse soutenue des prix des denrées alimentaires limitent l’accès aux aliments, 2024.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top