Skip to main content

La hausse atypique des prix des denrées alimentaires reduit le pouvoir d’achat des menages pauvres

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Mars 2023
La hausse atypique des prix des denrées alimentaires reduit le pouvoir d’achat des menages pauvres

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Une insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) est globalement observée dans le pays suite à l’épuisement des stocks et du coût élevé des denrées alimentaires sur les marchés obligeant les ménages pauvres à recourir aux aliments moins chers tels les pâtes et les tubercules pour couvrir les besoins de consommation alimentaire. Les revenus de la main d’œuvre agricole dans les sites où les cultures maraichères se pratiquent en cette période de contre saison sont inférieurs à la moyenne à cause de l’insécurité (ACLED) qui limite l’accès aux sites maraichers. Les distributions des assistances alimentaires en cours dans la région de Tillabéry et le Nord de Tahoua malgré la ration complète, soit 2 100 Kcal par personne et par jour, n’arrivent qu’à couvrir que les besoins alimentaires de moins de 20 pour cent des ménages pauvres. Ainsi ces zones sont en Crise (Phase 3 IPC). Cependant, dans les régions de Diffa et Maradi où l’accès humanitaire est facilité par la présence renforcée des forces armées, la majorité des ménages pauvres arrivent à accéder aux assistances alimentaires distribuées pour couvrir plus de 50 pour cent de leur consommation alimentaire. Par conséquent, ces zones sont en Stress ! (Phase 2 ! de l’IPC).  

    • L’offre de céréales sèches est globalement satisfaisante sur la plupart des marchés. Le niveau demeure toutefois en dessous du niveau habituel pour tous les produits du fait de la réduction de l’offre des producteurs dans certaines localités de Diffa, Tahoua et Tillabéry et de la poursuite des  perturbations des flux entrants du Burkina Faso et du Mali consécutive aux mesures de restrictions des sorties des produits alimentaires en vigueur dans ces pays. Les prix moyens affichent des hausses de 14, 10 et 7 pour cent respectivement pour le maïs, le mil et le sorgho sont enregistrés par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Des hausses plus significatives de 20 à 50 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale sont observées sur les marchés des régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry et limitent l’accès des ménages pauvres aux denrées alimentaires.

    • Une pluviométrie inférieure à la moyenne enregistrée dans la zone pastorale lors de la campagne agricole 2022 a impacté la disponibilité fourragère et a entrainé une transhumance précoce des animaux dans les zones agropastorales et agricoles qui sont mieux fournies en pâturages permettant aux animaux de garder un état d’embonpoint moyen. Pour cette raison, les prix moyens des animaux sont restés constants par rapport à la même période de l’année dernière. En conséquence, les termes de l’échange restent en faveur des éleveurs qui ont en février 2023, 127 Kg de mil pour un bouc contre 111 kg en février 2022 et 119 kg en moyenne. Ainsi, grâce aux revenus des ventes d’animaux, les ménages dans la zone pastorale peuvent acheter des quantités suffisantes d’aliments pour couvrir leurs besoins alimentaires sans vendre plus d’animaux que d’habitude. Cependant la consommation alimentaire des ménages a diminué dans quelques zones du fait de la baisse des prix de 18 à 30 pour cent en février 2023 sur les marchés de Kablewa et Maïné Soroa dans la région de Diffa, à Béla et Tanda dans la région de Dosso, à Téra dans la région de Tillabéry, à Bakin Birgi et Koudoumawa dans la région de Zinder suite à la baisse de la fréquentation de ces marchés par les acteurs du Nigéria confrontés à la dépréciation du Naira.

    Recommended citation: FEWS NET. Niger. La hausse atypique des prix des denrées alimentaires reduit le pouvoir d’achat des menages pauvres, mars 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top