Skip to main content

L’épuisement des stocks céréaliers des ménages pauvres et la hausse des prix des produits alimentaires limitent leur accès aux aliments

  • Mise à jour des messages clés
  • Niger
  • Janvier 2024
L’épuisement des stocks céréaliers des ménages pauvres et la hausse des prix des produits alimentaires limitent leur accès aux aliments

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les résultats provisoires de la campagne agricole 2023 publiés par la direction des statistiques de l’agriculture montrent des déficits céréaliers par rapport aux besoins de consommation humaine. Les déficits les plus élevés sont enregistrés dans les zones d’insécurité et chez les ménages pauvres de toutes les zones où non seulement les stocks céréaliers sont épuisés et le pouvoir d’achat des denrées alimentaires sur les marchés est réduit à cause des prix qui dépassent largement les revenus. L’insécurité alimentaire aigüe de Crise (Phase 3 de l’IPC), est dans des proportions plus importantes de 20 pour cent et plus, dans les régions de Tillabéry, Tahoua, Diffa et Maradi. Cette insécurité alimentaire qui est le niveau le plus élevé dans le pays est aussi observée dans des poches localisées dans toutes les autres régions mais dans des proportions faibles des ménages.
    • Les résultats de la campagne de la production agricole 2023-2024, sont globalement déficitaires et pire chez les ménages pauvres dont la majorité ont enregistré des stocks céréaliers ne dépassant pas trois mois de couverture des besoins de consommation alimentaire, soit en décembre 2023.  Malgré l’apport des produits maraichers dont les récoltes sont en cours, les ménages pauvres et les déplacés internes font face à des déficits d’accès aux aliments car les revenus gagnés dans les ventes de main d’œuvre agricole sur les sites de cultures maraichères et dans les activités de main d’œuvre non agricole ne permettent pas d’acheter des aliments suffisants pour plus d’un repas par jour à cause des prix très élevés des produits alimentaires.
    • La situation sociopolitique reste marquée par le maintien des sanctions économiques et commerciales appliquées au Niger par la CEDEAO et l’UEMOA suite au coup d’état militaire du 26 juillet. Toutefois, il faut noter la reconnaissance des nouvelles autorités par la CEDEAO qui a désigné trois Chefs d’Etat (du Togo, Siéra Léone et du Bénin) pour conduire des négociations qui ont déjà commencé avec une première rencontre avec le représentant du Togo. La rencontre qui devrait suivre le 24 janvier 2024, n’a pas pu se tenir à cause d’un problème technique de dernière heure annoncé par l’équipe désignée pour conduire les négociations. Cependant, les négociations se compliquent car le Niger, le Mali et le Burkina Faso viennent de décider, par un communiqué conjoint rendu public le 28 janvier 2024, de leur retrait définitif de la CEDEAO. FEWS NET suivra de près l’évolution de cette situation socio-politique, eu égard à cette nouvelle donne et aux sanctions qui ont déjà des impacts négatifs sur l’approvisionnement régulier des marchés en produits alimentaires, sanitaires et nutritionnels même si l’autorisation obtenue d’utiliser le port de Lomé, comme alternative de celui de Cotonou, permet de continuer les importations des produits en destination du Niger. En plus de ces sanctions, l’insécurité et les opérations militaires pour la lutte contre le terrorisme, affectent négativement les capacités financières et d’accès géographiques des acteurs humanitaires pour venir en aide aux populations dans le besoin alimentaire. 

    Citation recommandée: FEWS NET. Niger Mise à jour des messages clés Janvier 2024: L’épuisement des stocks céréaliers des ménages pauvres et la hausse des prix des produits alimentaires limitent leur accès aux aliments, 2024.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top