Key Message Update

Les prix élevés des denrées alimentaires et les tensions sécuritaires limitent l’accès aux aliments

Novembre 2022

Novembre 2022 - Janvier 2023

Février - Mai 2023

IPC v3.1 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.1 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.1 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.1 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Les résultats de l’insécurité alimentaire sont globalement de Stress (Phase 2 de l’IPC) dans le pays, suite aux prix élevés qui limitent l’accès alimentaire des ménages pauvres. Toutefois, dans les zones affectées par les conflits, la baisse des récoltes et des opportunités d’emplois agricoles réduit les disponibilités alimentaires et les revenus. L’accès limité aux assistances alimentaires aggrave la situation dans les régions de Tillabéry et Tahoua où les ménages pauvres souffrent d’une insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC). Les assistances alimentaires fournies permettent d’atténuer la situation alimentaire dans les régions de Diffa et le Sud Maradi où c’est le Stress ! (Phase 2 ! de l’IPC) dont font face les ménages pauvres.

  • Les résultats provisoires de la campagne agricole sont estimés à 5 791 641 tonnes pour les céréales contre 3 497 696 tonnes en 2021. Les résultats indiquent la disponibilité de ressources fourragères qui améliorent l’état d’embonpoint des animaux et les termes de l’échange bouc/mil estimés en octobre 2022 à 128 Kg de mil pour un bouc contre 103 kg en octobre 2021 et 127 kg en moyenne. Toutefois, il est observé de mouvements massifs et précoces de troupeaux vers les zones moins affectées par l’insécurité ainsi que la persistance du vol d’animaux dans les zones pastorales des régions de Tillabéry, Tahoua et Maradi.

  • L’offre des céréales sèches est globalement satisfaisante sur la plupart des marchés, mais elle est en dessous du niveau habituel suite aux effets conjugués de la réduction significative des stocks de report et des flux des denrées alimentaires en provenance du Burkina Faso, Nigéria et Mali et du retard dans le parachèvement des récoltes consécutif à l’installation tardive de la saison des pluies. La moyenne des prix des céréales sèches observés sur les marchés du pays indique des baisses respectives de 13 et 5 pour cent, pour le mil et le sorgho par rapport à la même période de l’année passée alors qu’ils connaissent des hausses de 17, 14 et 13 pour cent pour le maïs, le sorgho et le mil respectivement par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Compte tenu des prix élevés plus que la moyenne saisonnière, les revenus agricoles des ménages pauvres ne leur permettent pas de satisfaire les dépenses non alimentaires en plus des dépenses alimentaires.

  • Les tensions sécuritaires persistent et aggravent le déplacement forcé de populations dont le nombre est passé de 224 016 en septembre 2021 à environ 376 809 personnes déplacées internes en septembre 2022. Les régions de Tillabéry, Diffa, Tahoua et Maradi sont les zones affectées par les déplacements de populations mais les plus affectées sont celles de Tillabéry et Diffa regroupant plus de 80 pourcents personnes déplacées internes.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo