Skip to main content

L’insécurité alimentaire continue de se réduire dans toutes les zones de moyens d’existence

  • Mise à jour sur la sécurité alimentaire
  • Mauritanie
  • Novembre 2012
L’insécurité alimentaire continue de se réduire dans toutes les zones de moyens d’existence

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Situation actuelle
  • Suppositions mise à jour
  • Perspective estimée jusqu'à mars 2012
  • Messages clé
    • La production céréalière attendue est en  augmentation de 43% par rapport à la moyenne des cinq  dernières années. Une bonne disponibilité céréalière est prévue au niveau national et au niveau des ménages  entre octobre et mars.

    • Les bonnes conditions pastorales, les récoltes des cultures hâtives, les revenus tirés des activités agricoles et la poursuite des programmes d’assistance font, qu’entre novembre et mars les niveaux de l’insécurité alimentaire sont minimes (IPC Phase 1) dans la plupart du pays.

    • Selon le Centre National de Lutte Antiacridienne, la résurgence acridienne s’amplifie. L‘augmentation des groupes d’ailés matures en accouplement et ponte et l’apparition de tâches larvaires dispersées et localisées (Hodh El Gharbi, Tagant, Brakna, Trarza, Inchiri et de l’Adrar) demande une surveillance étroite pour parer à une impacte acridienne possible négatif sur les cultures.


    Situation actuelle

    La sécurité alimentaire reste globalement stable au début de l'année de la consommation de 2012/13 dans tout le pays.  La situation actuelle se caractérise par:

    • Les bonnes prévisions de récoltes de la campagne agricole au niveau national, engendrées par d’importantes superficies en hausse aussi bien par rapport à 2011 qu’à la moyenne des cinq dernières années (figure 3). Selon les techniciens du CILSS et du Ministère du Développement Rural, on s’attend à une production  céréalière de 43 pour cent supérieure à celle de la moyenne quinquennale.
    • Les marchés de consommation qui restent bien approvisionnés en denrées alimentaires importés et les flux internes des céréales traditionnelles qui commencent à faire leur apparition mais sans toute fois influer sur les prix. 
    • La stabilisation des prix  du blé par rapport à octobre 2012 dans la vallée du fleuve, où les productions de riz local sont consommées. Les légères hausses (2-3%) observées dans la zone agropastorale et dans la zone de cultures pluviales  s’expliquent respectivement par la faiblesse des récoltes de cultures hâtives et la réexportation informelle du blé vers le Mali.  Le prix du sorgho est en hausse dans la vallée (+7 pour cent à Boghé) en raison de la demande accrue de semences pour le walo. Il est en baisse dans la zone de cultures pluviales (-10.78 à Adel Bagrou) où les récoltes ont déjà débuté, entrainant du coup celle du prix du riz local qui est, après le blé, la principale substitution. 
    • Les termes de change mouton/céréale sont favorables aux ménages sauf dans la zone agropastorale où le surplus de l’offre se traduit par un léger déficit (-2.75%) par rapport à septembre/octobre. 
    • La signalisation des feux de brousse dans la zone de transhumance pastorale et dans la zone de cultures pluviales qui constitue une source d’inquiétude bien que le Ministère de l’Environnement ait commencé la mise en place des pare feux.  Avec le desséchement progressif de la végétation, les incendies de forêt auront pour conséquence la perte des pâturages, ce qui entrainera un départ  précoce des éleveurs en transhumance, réduisant ainsi les apports de l’élevage dans la consommation.
    • La résurgence acridienne qui s’accentue de plus en plus dans les Moughataa (Hodh El Gharbi, Tagant, Brakna, Trarza, Inchiri, Adrar), a amené le Centre de Lutte Antiacridienne (CLA) à renforcer  son dispositif de lutte et de surveillance. Du 05 octobre au 16 novembre 2012, une superficie de 14 173 hectares ont été traités.

    Suppositions mise à jour

    Le comportement des indicateurs de sécurité alimentaire confirment les perspectives sur la sécurité alimentaire projetées pour la période d’octobre 2012 à mars 2013. Un examen complet du scenario est disponible dans les perspectives sur la sécurité alimentaire d'octobre à mars 2013.


    Perspective estimée jusqu'à mars 2012
    • Les niveaux de l’insécurité alimentaire resteront minimes dans toutes les zones de moyens de subsistance jusqu’en décembre 2012.  A partir de Janvier, en l’absence d’un choc de grande envergure (invasion acridienne, feux de brousse étendus, forte hausse des prix des denrées alimentaires, insécurité civile) cette situation devrait se prolonger jusqu’en mars sauf dans le nord-ouest de la zone agropastorale où la sous exploitation des bas-fonds et l’arrêt des programmes d’assistance en décembre, peuvent affecter les revenus et la production céréalière des ménages pauvres à dominante agricole.  Dans le sud-est du pays où la réduction des reventes de l’assistance alimentaire par les refugiés, la limitation de la mobilité des produits peuvent affecter la capacité d’accès alimentaire des ménages. Dans ces deux zones les niveaux d’insécurité alimentaire évolueraient vers une situation d’IPC Phase 2 : Stress.
    • La situation acridienne risque d’être encore plus critique  si des pluies sont enregistrées entre décembre et janvier dans le centre et le nord du pays (ce qui est probable pour cette période). Si l’activité acridienne n’est pas maitrisée, on pourrait s’attendre, entre décembre et janvier, à une invasion qui se solderait par une perte considérable des cultures de décrue (Walo, Bas fonds et décrue contrôlée). Ceci aurait comme conséquence une nette  dégradation des conditions d’accès alimentaires des ménages pauvres des zones agropastorales, de la vallée du fleuve, de la zone pastorale, des oasis et des oueds cultivés.  Un suivi étroit de la situation s’impose dans les prochaines semaines afin d’éviter un impacte négatif sur la sécurité alimentaire. 
    Figures Calendrier saisonnier pour une année typique

    Figure 1

    Calendrier saisonnier pour une année typique

    Source: FEWS NET

    Evolution des superficies (ha) mises en valeur par rapport la moyenne des 5 dernières années et par rapport à la campagne agr

    Figure 2

    Evolution des superficies (ha) mises en valeur par rapport la moyenne des 5 dernières années et par rapport à la campagne agricole 2010-2011

    Source: Mission conjointe d’évaluation CILSS-FEWS NET-FAO-PAM-Gouvernement

    Cette mise à jour des perspectives sur la sécurité alimentaire présente une analyse des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée au cours des six prochains mois. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top