Skip to main content

Les importations céréalières permettent de soutenir la forte demande des ménages en cette période pré-soudure

  • Mise à jour des messages clés
  • Mauritanie
  • Mai 2023
Les importations céréalières permettent de soutenir la forte demande des ménages en cette période pré-soudure

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Le mois de mai marque le début de la période de soudure caractérisée par une dépendance des ménages en nette augmentation au marché, en raison de l’épuisement des stocks familiaux. La demande des ménages s’est reportée sur les produits importés, car la disponibilité des denrées de base locales est en forte baisse et les prix ont fortement augmenté. La disponibilité des produits de base importés reste satisfaisante, bien que les prix restent plus élevés que la normale en raison de l’inflation. Alors que les prix des denrées alimentaires connaissent une tendance à la baisse au niveau international, l'inflation alimentaire en Mauritanie en mai était de 15 pour cent supérieure à celle de l'année dernière à la même période et seulement inférieure de 2,4 pour cent par rapport au point le plus élevé atteint en juillet 2022 (17 pour cent). La plupart des ménages pauvres, qui ont un pouvoir d'achat réduit, adoptent des stratégies de consommation indiquant une situation de Stress (Phase 2 de l’IPC), avec quelques ménages en situation de Crise (Phase 3 de l’IPC) en zones urbaines et agropastorales.

    • L'accès à la nourriture sera de plus en plus limité pour les ménages urbains pauvres du fait de plusieurs raisons: Tout d’abord, les boutiques témoins du ramadan qui vendaient les denrée alimentaires à prix réduits ont fermé leurs portes, en outre, le programme d’assistance alimentaire en 3 willlaya de Nouakchott a pris fin, ensuite, les prix sur les marchés restent extrêmement élevés et enfin, les emplois journaliers sont rares et irréguliers. Ainsi, on remarque par exemple que le moud de sorgho (1 moud équivaut à environ 8 ou 9 kilogrammes) se vend entre 75 et 80 MRU contre 50 MRU en année typique dans la zone de la vallée. De ce fait, certains de ces ménages urbains rencontreront des difficultés pour acquérir une nourriture suffisante et seront confrontés à une insécurité alimentaire aigüe Crise (Phase 3 de l’IPC) au plus fort de la période de soudure en juillet-août 2023.

    • Dans les zones rurales, les ménages pauvres ont des revenus typiques essentiellement tirés de la main d’œuvre pastorale, de la pêche, de la vente des produits de cueillette, du bois de chauffe et du charbon de bois, qui leur permettent de couvrir leurs dépenses alimentaires et non alimentaires en cette période pré-soudure où les stocks familiaux sont à leur plus bas niveau. Les revenus de l’exode rural en direction des centres urbains constituent également un appoint non négligeable pour beaucoup de ménages pauvres. Toutefois, du fait du ralentissement des activités économiques dans les grandes villes, le volume des transferts monétaires de l’exode pourrait être plus faible que d’habitude.

    • Des mouvements de transhumance interne sont toujours observés. Toutefois, l’insécurité qui règne au Mali ralentit considérablement les mouvements vers ce pays et oblige les troupeaux mauritaniens à se replier dans les zones pastorales de l’est et du centre du pays. On observe alors une concentration animale saisonnière nettement supérieure à celle d’une année typique. La descente des éleveurs du Tagant, du Trarza, de l’Adrar et de l’Inchiri a entrainé également une surcharge pastorale dans les zones dépressionnaires du Walo et sur les berges du fleuve Sénégal et de ses affluents.

    • Après la fête du ramadan en avril, les prix du bétail se sont stabilisés mais sont restés supérieurs à ceux de l’année dernière à la même période et à ceux de la moyenne quinquennale. Cette hausse serait due au prix d’achat des animaux sur les marchés de regroupement (entre 18 et 22 pour cent de hausse par rapport à la même période en 2022), mais également à la hausse du prix du transport du bétail qui serait 8 à 10 fois plus cher.

    Citation recommandée : FEWS NET. Mauritanie. Les importations céréalières permettent de soutenir la forte demande des ménages en cette période pré-soudure. May 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top