Skip to main content

Une soudure écourtée accentue la baisse de l’insécurité alimentaire

  • Mise à jour des messages clés
  • Mauritanie
  • Mai 2016
Une soudure écourtée accentue la baisse de l’insécurité alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Des récoltes de décrue moyennes et tardives (mars/avril au lieu de février/mars), des pâturages satisfaisants et le renforcement de la hausse des prix des animaux pendant les fêtes religieuses (juin et aout cette année) pourraient écourter la période de soudure d’un à deux mois. La prévision d’un démarrage normal de l’hivernage (juillet) et les revenus moyens provenant du travail agricole (juin et juillet) consolideront l’insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) qui prévaut dans la majeure partie du pays. 

    • Dans les zones oasiennes (Aoujeft et ouest de Tidjikja), le déficit hydrique a causé, comparativement à une année moyenne, une baisse de la production dattier mais on s’attend à ce que les revenus qui proviennent de leur vente et des activités annexes, soient au moins moyens et permettent aux ménages pauvres de retrouver des conditions alimentaires saisonnières normales et de se retrouver en situation Minimal (Phase 1 de l’IPC), dès juin.

    • Les moyennes productions de la décrue et les retombées pastorales (hausse du prix des animaux, production laitière améliorée, etc.) ont relancé certaines stratégies adaptatives des ménages pauvres de la zone agropastorale (départements de Moudjeria et Monguel) mais n’arrivent pas encore à couvrir leurs besoins alimentaires ainsi que le remboursement saisonnier de dettes qui sera en période de soudure agricole cette année suite au décalage de calendrier cultural. Ils resteront en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) jusqu’en septembre.

    • La hausse de la TVA et le ralentissement des flux Sénégalais causé par le renforcement de la surveillance douanière haussent le prix du riz et limitent son accès aux ménages pauvres des zones où il est la base de l’alimentation (ouest de la zone agropastorale). Tout nouveau choc sur sa commercialisation pourrait faire dégrader l’insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) actuelle de ces zones avant les récoltes de septembre.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top