Skip to main content

Des ressources limitées et un accès inadéquat à une alimentaire suffisante limitent les capacités des ménages à satisfaire leur besoin alimentaire

  • Mise à jour des messages clés
  • Mauritanie
  • Juillet 2021
Des ressources limitées et un accès inadéquat à une alimentaire suffisante limitent les capacités des ménages à satisfaire leur besoin alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Le niveau des ressources pastorales reste insatisfaisant en cette période marquée par une amenuisement des pâturages dans les zones pastorales à l’Ouest, et du Nord du pays. Cependant, les premières précipitations observées dans la troisième décade de juin dans les zones de l’Est et au sud des zones de cultures pluviales ont amorcé la régénération du tapis herbacé facilitant plus ou moins l’accès du bétail aux ressources pastorales dans ces zones.

    • Par ailleurs, les mouvements de retour du bétail en provenance des zones du Sud et des pays limitrophes vers leurs terroirs traditionnels commencent à être observés. En plus, la demande en aliment de bétail est légèrement supérieure à la moyenne et pourrait décliner graduellement d’ici la fin cette période de soudure pastorale attendue dans la dernière décade de juillet. Les prix de l’aliment de bétail au niveau local ainsi que ceux en provenance du Sénégal et du Mali sont en légère hausse comparativement à la moyenne dû à la saisonnalité du fait de la diminution des matières premières. Par ailleurs, cette période marquée par la fête du mouton (Tabaski) a permis une redynamisation de la disponibilité du bétail dans les marchés et même une augmentation du prix des animaux à Nouakchott, à Nouadhibou et à l’intérieur du pays lié à la forte demande.  

    • L’approvisionnement des marchés en produits alimentaires s’effectuent normalement avec des flux en provenance principalement de Nouakchott issus des stocks résiduels vers les marchés de consommation à l’intérieur du pays. Cependant, l’offre en produits céréaliers en provenance du Mali et du Sénégal vers les marchés des régions du Brakna (Boghé et Aleg), du Gorgol (Kaédi) et du Guidimakha (Ould Yengé) est inférieure à la moyenne. Cette situation est due au ralentissement des flux d’approvisionnement des pays limitrophes et une forte demande au niveau local en cette période marquée par un épuisement des stocks familiaux. Par ailleurs, les récoltes de riz de contre saison chaude dans les zones de vallée du fleuve Sénégal ont permis d’approvisionner les marchés de Nouakchott et de l’intérieur du pays favorisant ainsi une disponibilité en riz local au niveau des marchés. Les prix des produits alimentaires sont restés relativement stables dans les marchés de Nouakchott et de Nouadhibou mais en hausse moyenne comparativement à la normale dans les marchés de l’intérieur du pays du fait des effets de l’inflation et un ralentissement des flux issus des importations.

    • Les conditions d’accès à une nourriture suffisante et adéquate restent limitées pour les ménages pauvres vivant dans les zones pluviales et agropastorales du fait de l’amenuisement des stocks alimentaires et une diminution des revenus en provenance du secteur informel et des transferts. Par contre, les ménages éleveurs de petits ruminants et de bovins ont vu leur revenu s’améliorer suite à la hausse de la forte demande de bétail en cette période de fête de Tabaski. Une insécurité alimentaire de Stress (IPC Phase 2) est observée dans les zones pluviales, agropastorales et les zones périphériques des centres urbains.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top