Skip to main content

Les conditions agropastorales s’améliorent dans le sud-est mais restent encore médiocres dans le reste du pays

  • Mise à jour des messages clés
  • Mauritanie
  • Juillet 2018
Les conditions agropastorales s’améliorent dans le sud-est mais restent encore médiocres dans le reste du pays

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Malgré un démarrage normal, des cumuls saisonniers produits par l’office nationale de la Météorologie (ONM) affichent des cumuls saisonniers déficitaires sont, sur une grande partie du Brakna et sur la centre et le sud du Trarza dans l’ouest de la zone agropastorale. Le reste du pays connait des conditions agropastorales favorables causées par des cumuls normaux voir excédentaires.

    • Dans la majeure partie du pays, les marchés de consommation sont toujours bien approvisionnés en denrées alimentaires importées (riz, blé, sucre, thé, etc.) La tendance haussière de leurs prix, observée depuis mai, semble se stabiliser mais leurs niveaux actuels sont largement au-dessus de ceux de 2017 et de la moyenne quinquennale. 

    • L’amélioration des conditions pastorales dans l’est du pays, principale zone de commercialisation et d’exportation de bétail, réduit la demande en aliment bétail et replace les prix des animaux dans une tendance haussière qui ne pourrait cependant s’affermir que si des pauses pluviométriques prolongées et étendues n’affectent pas les pâturages. 

    • Les revenus du travail agricole, l’amélioration des conditions agropastorales, la bonne disponibilité alimentaire et l’impact des programmes d’assistance replaceront, à partir de la fin juillet, en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC), la plupart des zones actuellement en Crise (Phase 3 de l’IPC). Seules les zones affectées par des déficits prolongés de consommation et de protection de moyens d’existence (moughataa de Magta Lahjar, Monguel, Moudjéria) ou relavant de systèmes productifs dont l’exploitation ne commencera qu’en octobre, comme le centre de la vallée du fleuve Sénégal, resteront en situation de Crise (Phase 3 de l’IPC) jusqu’en février/mars 2019.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top