Skip to main content

L’accès des ménages pauvres à la nourriture compromis par la hausse atypique des produits alimentaires

  • Mise à jour des messages clés
  • Mauritanie
  • Janvier 2023
L’accès des ménages pauvres à la nourriture compromis par la hausse atypique des produits alimentaires

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les ménages des zones agricoles sont en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) à cause de l’accès à leurs récoltes en cours. Cependant, ceux des zones urbaines et du Centre-Nord de la zone agropastorale, à cause du niveau atypique des produits alimentaires qui limite leur accès à la nourriture, sont en Stress (Phase 2 de l’IPC) et demeureront dans cette phase jusqu’au mois de mai car les prix des denrées vont rester élevés au cours de cette période. 

    • La bonne production céréalière de la présente campagne agricole offre de bonnes perspectives alimentaires pour les ménages des zones agricoles et agropastorales. Toutefois, l’approvisionnement des marchés en céréales locales, Sorgho et mil, est nettement inférieur à celui d’une année typique à la même période à cause de la faiblesse des flux de céréales traditionnelles en provenance du Mali et du Sénégal. Cependant, l’approvisionnement en riz, blé et huile est régulier et suffisant à travers le pays.   

    • Les prix des aliments de base demeurent élevés par rapport à leurs niveaux de l’année dernière et à la moyenne quinquennale, ce qui impacte négativement l’accès à la nourriture des ménages pauvres des centres urbains qui acquièrent leur nourriture exclusivement du marché. Ces niveaux atypiques des prix sont davantage prononcés pour les produits importés, notamment le blé, affectés par les fortes hausses des cours mondiaux des matières premières et des hydrocarbures. A l’intérieur du pays, bien que les récoltes favorisent une baisse saisonnière des céréales locales (mil, sorgho), les prix restent supérieurs à la moyenne du fait de la faiblesse des flux en provenance du Mali. 

    • L’offre du bétail est relativement faible sur les marchés urbains, ceci est un phénomène saisonnier normal.  Toutefois elle est importante dans les marchés ruraux où les prix du bétail sont en hausse par rapport à la moyenne, surtout pour les ovins, en raison des bonnes conditions pastorales qui favorisent un bon embonpoint des animaux. On note cependant que les termes de l’échange mouton/blé demeurent défavorables aux éleveurs à cause des prix élevés des produits alimentaires importés, comme le blé.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top