Skip to main content

La baisse des revenus liée à l’impact du COVID-19 rehausse la vulnérabilité des ménages pauvres à l’insécurité alimentaire

  • Mise à jour des messages clés
  • Mali
  • Mai 2020
La baisse des revenus liée à l’impact du COVID-19 rehausse la vulnérabilité des ménages pauvres à l’insécurité alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’extension du COVID-19 à toutes les régions excepté Kidal et les difficultés de suivi des personnes contacts, constituent des préoccupations dans le pays et qui mettent à l’épreuve les structures sanitaires déjà limitées en termes de capacité de prise en charge. Les perturbations économiques qui en résultent rehaussent la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire en milieu urbain et dans les zones vivant de transfert de migrants.

    • L’approvisionnement des marchés en vivres reste suffisant à travers le pays malgré des perturbations de flux dans les zones d’insécurité et les restrictions de mouvement avec les pays voisins liés à la COVID-19. Les prix des céréales globalement similaires à inférieurs à la moyenne quinquennale et les termes de l’échange chèvre/céréales en hausse, sont favorables à un accès moyen des ménages aux produits alimentaires.

    • L’assistance humanitaire en cours du Gouvernement et des agences humanitaires à plus de 1200000 personnes, améliore l’accès des ménages pauvres à la nourriture en cette période de pré soudure marquée par la baisse des revenus liée aux mesures de lutte contre la COVID-19. La fixation des prix plafonds et les facilités accordées (exonération) aux importateurs de vivres sont favorables au maintien d’un accès adéquat des menages aux marchés.

    • La soudure précoce en cours au Sahel occidental, du Liptako Gourma et par endroits dans le nord du pays et qui résulte de l’épuisement précoce des stocks et de la baisse de revenus, engendre un recours atypique aux stratégies d’adaptation par les ménages pauvres. Ces ménages se retrouvent en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) tandis que ceux du Liptako Gourma aux moyens d’existence fortement dégradés dans un environnement hostile, particulièrement pour les déplacés, se retrouveront en insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) de juin à septembre 2020.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top