Skip to main content

L’insécurité volatile en cours expose davantage les ménages à l’insécurité alimentaire

  • Mise à jour des messages clés
  • Mali
  • Septembre 2023
L’insécurité volatile en cours expose davantage les ménages à l’insécurité alimentaire

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • La recrudescence des incidents sécuritaires observés ces derniers temps dans les régions de Ménaka, Gao, Tombouctou et de Mopti rehausse le nombre de personne en besoin à cause du déplacement inhabituel des populations, l’imposition de blocus sur les principaux axes routiers et la poursuite des perturbations des activités économiques. L’impact de ces incidents pourraient aggraver l’insécurité alimentaire plus que prévu si la tendance se maintenait au-delà de la période octobre-janvier qui coïncide à la disponibilité habituelle des récoltes et l’amélioration saisonnière des termes de l’échange bétail/céréales.

    • L’évolution de la campagne agricole est globalement moyenne dans le pays avec toutefois un retard dans le développement des plants lié à la mauvaise répartition des pluies, ce qui affectera négativement les rendements des cultures y compris dans certaines zones de production. La baisse des superficies emblavées de 12% par rapport à la moyenne quinquennale particulièrement dans la zone du Liptako Gourma à cause des déplacements de population et le faible accès aux fertilisants augurent une production de céréales en dessous de la moyenne particulièrement dans les zones d’insécurité où des abandons de champs ont été observés.

    • L’accès des ménages pauvres aux vivres reste limité pour les ménages pauvres des zones d’insécurité à cause du prix des céréales de base supérieurs de plus de 30% à la moyenne et la baisse des termes de l’échange bétail/céréales pour les ménages pasteurs. Dans la région de Tombouctou, le blocus imposé par les groupes armés a engendré une baisse importante de la disponibilité voire pénurie pour certaines denrées importées et la hausse très importante des prix des denrées alimentaires exacerbe les difficultés d’accès des ménages aux vivres. Dans les zones agricoles, l’amélioration saisonnière de l’accès des ménages aux vivres est observée grâce à la disponibilité moyenne des récoltes en vert de maïs, de légumineuses.

    • L’insécurité alimentaire d’Urgence (Phase 4 de l’IPC) dans la région de Ménaka et de Crise (Phase 3 de l’IPC) en cours dans la zone du Liptako Gourma connaitra l’amélioration saisonnière à partir d’octobre grâce à la disponibilité des récoltes, des produits de cueillette, à la baisse des prix des denrées alimentaires et aux assistances humanitaires de vivres du gouvernement et des agences humanitaires. Par conséquent les ménages pauvres de Ménaka se retrouveront en insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 IPC) à pire à cause de la persistance de l’insécurité du recours aux stratégies de crise et des difficultés d’accès humanitaires dans la zone tandis que ceux de Gao et de Mopti en Crise seront en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) à partir d’octobre. Ailleurs dans le pays, les ménages seront en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) à partir d’octobre.

    Citation recommandée: FEWS NET. Mali Mise à jour des messages clés Septembre 2023: L’insécurité volatile en cours expose davantage les ménages à l’insécurité alimentaire, 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top