Skip to main content

L’accès des ménages pauvres aux vivres est réduit à cause du prix élevé des denrées alimentaires

  • Mise à jour des messages clés
  • Mali
  • Mars 2023
L’accès des ménages pauvres aux vivres est réduit à cause du prix élevé des denrées alimentaires

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) en cours pour les ménages pauvres du Liptako Gourma et des zones d’insécurité du centre et du nord du pays se dégradera en Crise (Phase 3 de l'IPC) à partir d’avril/mai à cause des difficultés d’accès aux vivres liées à l’épuisement précoce des stocks, des prix élevés et de la dégradation continue des moyens d’existence en lien avec l’insécurité résiduelle. Quant aux ménages pauvres des cercles d’Ansongo, de Gao et, de la région de Ménaka où près de 40 pour cent de la population est déplacée, l’insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) en cours connaitra probablement une dégradation en Urgence (Phase 4 de l’IPC) de juin à septembre 2023 pour les ménages pauvres des zones inaccessibles de Ménaka à cause de l’accès très limité aux sources de revenus et de nourritures voire aux assistances humanitaires.

    • L’approvisionnement des marchés en denrées alimentaires reste suffisant dans l’ensemble du pays excepté sur les marchés des zones d’insécurité du centre et du nord du pays où les difficultés d’accès physique voire leur inaccessibilité réduisent l’approvisionnement. Aussi la baisse des flux commerciaux et de stocks en lien avec la perturbation du trafic routier notamment dans les zones inaccessibles de Ménaka et par endroits à Ansongo et Gao, en cette période, de forte dépendance des ménages aux marchés due à l’épuisement des stocks, contribuent à la hausse des prix des denrées de base qui réduit l’accès des ménages pauvres aux denrées alimentaires.  

    • La soudure pastorale en cours dans le pays sera normale d’avril à juin grâce à la disponibilité moyenne des pâturages et des points d’eau. Toutefois, dans les zones d’insécurité du nord et du centre du pays, également au nord de la région de Ségou, les difficultés d’accès des troupeaux à certains pâturages et points d´eau, à cause de l’insécurité affectent négativement l’alimentation du bétail.  La baisse des productions animales et la détérioration de l´état d’embonpoint qui en résultent, réduisent le revenu des ménages éleveurs dans ces zones d’insécurité.

    • L’accès des ménages pauvres aux denrées alimentaires est réduit à travers le pays à cause des prix élevés des denrées de base de plus de 30 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale. L’épuisement précoce des stocks dans les zones d’insécurité du Liptako Gourma et dans les zones de baisse de production à travers le pays, la détérioration des termes de l’échange bétail/céréales et la baisse des revenus par rapport à la moyenne réduisent l’accès des ménages pauvres aux denrées alimentaires particulièrement dans les zones de Ménaka et d’Ansongo où le fonctionnement des marchés est fortement perturbé.

    Recommended Citation: FEWS NET. Mali Key Message Update, March 2023. L’accès des ménages pauvres aux vivres est réduit à cause du prix élevé des denrées alimentaires, 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top