Skip to main content

Difficultés d’accès humanitaire aggravent l’insécurité alimentaire à Ménaka

  • Mise à jour des messages clés
  • Mali
  • Mai 2023
Difficultés d’accès humanitaire aggravent l’insécurité alimentaire à Ménaka

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) en cours pour les ménages pauvres des cercles de Bankass, Koro, Douentza, Rharous, et Ansongo se poursuivra jusqu’en septembre à cause des difficultés d’accès aux vivres liées à l’épuisement précoce des stocks, aux prix élevés et à la dégradation des moyens d’existence consécutive aux impacts de l’insécurité. Quant aux ménages pauvres de la région de Ménaka où près de 46 pour cent de la population est déplacée, la dégradation de la situation sécuritaire en avril et mai amène plus de personnes à liquider leurs biens productifs ou faire face à des grands écarts de consommation. En juin, une dégradation de l’insécurité alimentaire en Urgence (Phase 4 de l’IPC) est probable de juin à septembre 2023, notamment pour les ménages pauvres des zones inaccessibles à cause de l’accès très limité aux sources de revenus et de nourritures et aux assistances humanitaires.

    • L’accès des ménages pauvres aux denrées alimentaires est réduit dans le pays à cause des prix élevés des denrées de base de plus de 30 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale. L’épuisement précoce des stocks, la détérioration des termes de l’échange bétail/céréales pour les éleveurs et la baisse globale de revenus particulièrement dans les zones d’insécurité, exacerbent les difficultés d’accès aux vivres dans les zones d’insécurité du centre et du nord du pays ; ce qui engendre le recours atypique aux emprunts, à la réduction des dépenses non- alimentaires voire alimentaires.

    • La soudure pastorale en cours évolue normalement dans le pays grâce aux conditions d’élevage moyennes. Toutefois, l’accès limité à certains pâturages dans les zones d’insécurité du centre et du nord du pays et du Sahel Occidental (nord de Koulikoro et de Ségou) engendre des concentrations inhabituelles de bétail et une dégradation inhabituelle des conditions des pâturages dans les zones d’accueil, ce qui affecte négativement l’alimentation du bétail, les productions animales et par conséquent les revenus pastoraux pour les éleveurs.

    • L’installation de la campagne agricole 2023 est en cours à travers le pays à travers les activités de nettoyage, de transport du fumier, et les semis dans l’extrême sud du pays qui constituent des opportunités moyennes de revenus et de nourriture pour les ménages pauvres. Les récoltes moyennes de contre-saison de riz en cours dans les zones de périmètres irrigués de Koulikoro, Mopti, Gao, Tombouctou et dans l’Office du Niger amélioreront les disponibilités alimentaires en cette denrée.

    Citation recommandée : FEWS NET. Mali. Messages Clés : Difficultés d’accès humanitaire aggravent l’insécurité alimentaire à Ménaka. 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top