Skip to main content

Conflits et prix élevés des aliments maintiennent l’insécurité alimentaire au centre et nord du pays

  • Mise à jour des messages clés
  • Mali
  • Janvier 2024
Conflits et prix élevés des aliments maintiennent l’insécurité alimentaire au centre et nord du pays

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) en cours dans la région du Liptako Gourma et dans le nord du pays se poursuivra jusqu’en mai 2024 à cause de la dégradation des moyens d’existence en lien avec les conflits et qui engendrent des difficultés d’accès aux sources habituelles de revenus et de nourritures. L’insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l’IPC) en cours dans la région de Ménaka se poursuivra à cause des difficultés d’accès aux sources habituelles de revenus et de nourritures, aux assistances humanitaires, où plus de 50 pour cent de la population est déplacée et où des stratégies d’adaptation de Crise sont fréquentes. Compte tenu de la soudure précoce et plus dure que la moyenne, une dégradation probable en Urgence (Phase 4 de l’IPC) est attendue à partir de mai dans la région de Ménaka en raison de la forte détérioration des moyens d’existence, de l’exacerbation des difficultés d’accès aux aliments liée à l’inaccessibilité des marchés, aux prix très élevés des denrées alimentaires et qui, engendreront un déficit important de consommation.
    • La hausse des incidents sécuritaires de 8,4 pour cent (ACLED) par rapport à l’année dernière, liée à l’intensification des offensives militaires en cours dans le pays, engendre des repressions sur les populations civiles par les groupes armés et les déplacements inhabituels de population. Les perturbations énormes des activités économiques, de l’approvisionnement des marchés voire des blocus intermittents dans les régions de Tombouctou, Gao, Ménaka et Kidal, des mouvements des animaux, de l’assistance alimentaire et de l’accès aux services sociaux de base, réduisent significativement les capacités des ménages pauvres à satisfaire leurs besoins alimentaires et non alimentaires particulièrement dans le Liptako Gourma et par endroits à Gao, Kidal et Tombouctou.
    • L’amélioration saisonnière de l’accès des ménages aux denrées alimentaires est observée dans les zones agropastorales grâce à la disponibilité de la propre production de l’hivernage et de la baisse saisonnière des prix des céréales de même que l’amélioration saisonnière des termes de l’échange bétail/céréales pour les ménages pasteurs. Toutefois, dans les zones d’insécurité du centre et du nord du pays, les prix élevés des denrées alimentaires par rapport à la moyenne continuent de limiter l’accès des ménages pauvres aux aliments à cause de la forte détérioration de leurs moyens d’existence en lien avec les conflits.
    • L’évolution des cultures de contre-saison en cours est globalement moyenne dans le pays aussi bien pour les cultures maraichères que pour le riz et les cultures de décrue pour lesquelles l’installation des pépinières et des semis sont en cours. Les récoltes de produits maraichers et l’installation des pépinières de riz offrent des opportunités globalement moyennes de revenus et de nourritures aux ménages pauvres dans les zones concernées. Toutefois, la baisse des superficies exploitées à cause de la faible disponibilité en eau et de l’insécurité ne procurera que des revenus inférieurs par rapport à la moyenne particulièrement dans les zones d’insécurité.

    Citation recommandée: FEWS NET. Mali Mise à jour des messages clés Janvier 2024: Conflits et prix élevés des aliments maintiennent l’insécurité alimentaire au centre et nord du pays, 2024.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top