Key Message Update

La persistance de l’insécurité accroît les besoins humanitaires tout en réduisant l’accès aux populations vulnérables

Janvier 2020

Décembre 2019 - Janvier 2020

Résultats estimés les plus probables de la sécurité alimentaire, decembre 2019 a janvier 2020: La plupart de la region en Minimal (Phase 1 de l'IPC), parties de Mali, Niger, Tchad, et Nigeria en Stresse (Phase 2 de l'IPC), partis de Niger, Cameroun, Republique Centrafricaine, Burkina Faso, et Nigeria en Crise (Phase 3 de l'IPC), et Urgence (Phase 4 de l'IPC) dans le nord-est de Nigeria

Février - Mai 2020

Résultats estimés les plus probables de la sécurité alimentaire, fevrier a mai 2020: La plupart de la region en Minimal (Phase 1 de l'IPC), parties de Mali, Niger, Tchad, et Nigeria en Stresse (Phase 2 de l'IPC), partis de Niger, Cameroun, Republique Centrafricaine, Burkina Faso, et Nigeria en Crise (Phase 3 de l'IPC), et Urgence (Phase 4 de l'IPC) dans le nord-est de Nigeria

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Concentration de personnes déplacées – passez le curseur au-dessus de la carte pour voir la classification de la sécurité alimentaire des camps de déplacés au Nigéria.
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Concentration de personnes déplacées – passez le curseur au-dessus de la carte pour voir la classification de la sécurité alimentaire des camps de déplacés au Nigéria.
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Les récoltes 2019/20 en Afrique de l’Ouest sont estimées supérieures à la moyenne pour toutes les typologies de cultures même si des baisses importantes sont enregistrées dans l’ouest de la région et localement dans les pays sahéliens des bassins Centre et Est. Les récoltes de contre saison qui ont débuté et améliorent les disponibilités alimentaires et procurent des revenus aux ménages. Dans la zone du Liptako Gourma, les attaques incessantes et davantage violentes contre les militaires et les civils continuent d’entrainer un accroissement des PDIs, la détérioration voire la perte des moyens d’existence.

  • La faible disponibilité des pâturages localement dans les zones pastorales du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad est aggravé par l’insécurité qui entrave grandement les mouvements du bétail. La faiblesse des pâturages reste préoccupante à l’Ouest de la Mauritanie et au Nord du Sénégal pour une troisième année consécutive, et conduit à une forte pression des troupeaux mauritaniens sur les ressources à l’ouest du Mali.

  • Les approvisionnements des marchés restent réguliers et suffisants avec les récoltes actuelles et les stocks de report supérieurs à la moyenne. Toutefois, le commerce régional est affecté dans plusieurs endroits. La fermeture des frontières terrestres du Nigéria entrave surtout les flux commerciaux avec le Bénin et le Niger voisins. Le fonctionnement des marchés et leur accès restent perturbés dans le bassin du Lac Tchad, la région de Liptako-Gourma et la région du Tibesti en raison des conflits et de l'insécurité. Les prix des produits locaux de base sont inférieurs à ceux de l'an dernier et les niveaux moyens sur la plupart des marchés. Les niveaux de prix régionaux suivront des tendances saisonnières normales, similaires ou inférieures à la moyenne dans la plupart des pays. Des tendances atypiques seront cependant attendues dans les zones conflits et celles impactées par les restrictions commerciales.

  • La majorité des zones restera en insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’en mai 2020 et Stress (Phase 2 de l’IPC) pour certaines. Cependant, la persistance de l’insécurité au nord du Burkina Faso, au centre et nord du Mali, à l’ouest du Niger, au nord-ouest du Nigeria et dans le bassin du Lac Tchad continuera d’accroitre le nombre de personnes déplacées internes et de réfugiés. L’aide humanitaire permettra de maintenir l’insécurité alimentaire Stress (Phase 2 ! de l’IPC) dans les régions de Mopti et Gao au Mali, Diffa au Niger, et le Lac au Tchad.

  • Le niveau d’insécurité alimentaire Crise (Phase 3 de l’IPC) continue de prévaloir dans les régions de Tillabéry au Niger, la province du Soum et environnants au Burkina Faso, l’est de la RCA et les régions anglophones du Cameroun du fait des conflits armés et insécurité civile qui perturbent significativement les moyens d’existence des ménages et réduisent fortement la distribution de l’aide humanitaire. FEWS NET estime que 2,5 à 3,5 millions de personnes pourraient être en Crise (Phase 3 de l'IPC) ou pire entre juin et août 2020 dans la région du Liptako Gourma. Les ménages du nord-est du Nigeria touchés par le conflit de Boko Haram continuent de dépendre de l'aide humanitaire pour accéder à la nourriture et restent confrontés à l’insécurité alimentaire Crise (Phase 3 de l'IPC), et celle d’Urgence (Phase 4 de l’IPC) particulièrement dans l’Etat de Borno et accessoirement celui de Yobé. Dans les zones adjacentes qui restent inaccessibles aux acteurs humanitaires, la situation alimentaire pourrait être similaire ou pire.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo