Skip to main content

Des récoltes en vert dans la zone forestière

  • Mise à jour du suivi à distance
  • Guinée
  • Septembre 2015
Des récoltes en vert dans la zone forestière

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Selon le rapport de situation de l'Organisation mondiale de la santé du 23 septembre sur la situation de l’épidémie Ebola, il y a au total de 3 nouveaux cas confirmés d'Ebola sur les 21 jours passés dans les préfectures de Forecariah et Conakry. Le nombre de nouveaux cas d'Ebola va continuer à baisser d’ici décembre 2015 et favoriser la reprise des activités économiques.

    • Les résultats préliminaires de l'enquête SMART 2015 indiquent une prévalence de malnutrition aiguë globale (GAM) de 8 pour cent en Guinée. Cette prévalence est similaire au taux de GAM national indiqué avant l’épidémie d’Ebola en 2012, selon l’enquête Démographique et de Santé et des Indicateurs Multiples (EDS-MICS). La prévalence de la GAM a été la plus élevée à Kankan (9,3 pour cent) mais a été encore nettement inférieure aux niveaux de 2012 (17,9 pour cent).

    • La sécurité alimentaire au cours de cette période s’est globalement améliorée avec le début des récoltes en vert dans la zone forestière et la poursuite des interventions du gouvernement et ses partenaires comme les distributions gratuites, les ventes à prix modéré et le cash for work. Toutefois, l’insécurité alimentaire sous forme de Stress (Phase 2 de l’IPC) va continuer à sévir dans le pays jusqu’en fin septembre 2015 à cause des effets récurrents de l’épidémie Ebola sur la plupart des sources de revenus des ménages.

    • Au vue du bon déroulement de la campagne agricole, on s’attend à une production agropastorale moyenne à supérieure à la moyenne. Ces bonnes perspectives agricoles et la régularité des importations du riz renforcent le scenario le plus probable d’octobre à décembre avec le rétablissement des tendances saisonnières normales qui correspondra à l’atteinte d’une insécurité alimentaire aigue Minimale (Phase 1 de l’IPC).

      Pour plus de détail, voir la Mise à jour du suivi à distance d’août 2015.

       

    Figures

    Figure 1

    Source:

    Dans le suivi à distance, un coordinateur travaille d’un bureau régional avoisinant. En comptant sur les partenaires pour les données, le coordinateur applique l’approche de développement des scenarios pour faire l’analyse et élaborer les rapports mensuels. Comme les données peuvent être moins disponibles que dans les pays avec des bureaux de FEWS NET, les rapports de suivi à distance peuvent montrer moins de détail. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top