Skip to main content

Insécurité alimentaire minimal due aux bonnes perspectives de récoltes

  • Mise à jour du suivi à distance
  • Guinée
  • Octobre 2013
Insécurité alimentaire minimal due aux bonnes perspectives de récoltes

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Perspective projetée à mars 201
  • Messages clé
    • Grâce à la régularité et la bonne répartition des pluies jusqu’en fin septembre, les stades de développement des cultures sont assez avancés partout dans le pays avec des récoltes à l’heure de maïs, du sorgho, des légumineuses et du riz de bas‐fonds dans certaines localités. 

    • Concernant les perspectives de récoltes, les productions céréalières et autres cultures seront globalement aux dessus de la moyenne pour l’ensemble du pays. Cela avec la stabilité des prix alimentaires et des moyens d’existence normaux, va conduire à un niveau de l’insécurité alimentaire aigue Minimale (IPC Phase 1) jusqu’en mars 2014.

    • Les manifestations politiques qui peuvent se produire à la suite des élections législatives au début d’octobre pourraient entraîner la fermeture temporaire et localisée de marchés et d'autres services sociaux. Toutefois, cela ne devrait pas avoir d'impacts majeurs sur l'approvisionnement du marché ou les prix des denrées alimentaires, et les ménages vont continuer à accéder à la nourriture normalement.

    ZONE

    ANOMALIES ACTUELLES

    ANOMALIES PROJETÉES

    Pas d’anomalie attendue d’avoir un impact significatif sur la sécurité alimentaire actuellement observée et sur la période de projection.


    Perspective projetée à mars 201

    La répartition spatiale des cumuls de la pluviométrie estimée (RFE) du 1er avril au 30 de septembre montre des cumuls modérément excédentaires de 10 à 50 pourcent dans la majeure partie du pays (Figure 2). Ce qui permet de présager un bon développement végétatif des cultures et une bonne fin de la campagne agricole principale (avril – octobre). Concernant les perspectives de récoltes, il ressort des informations fournies par l’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires que les productions céréalières et autres cultures seront globalement aux dessus de la moyenne pour l’ensemble du pays.

    Les conditions de sécurité alimentaire ne font que s’améliorer dans le pays dû à une nette augmentation des disponibilités alimentaires en lien avec la poursuite normale des récoltes en octobre. Cette situation marque la fin de la période de soudure (juillet-septembre) et augure des bonnes perspectives d’approvisionnement des marchés et de reconstitution normale des stocks des ménages jusqu’en mars 2014. Les prix sont restés globalement stables d’aout à septembre à cause du bon niveau des stocks résiduels de la campagne précédente. Toutefois, des hausses légères suivant la tendance saisonnière normale de 8 percent entre août et septembre ont été observées pour le riz local et le maïs sur le marché de Madina (Conakry) en lien avec la forte demande à la fin de soudure. En outre, les récoltes précoces n’ont pas encore suffisamment atteint ce marché en septembre. Pendant les prochaines semaines, les manifestations sociopolitiques en relation avec les élections législatives en octobre pourraient occasionner des fermetures temporaires des marchés. Toutefois, cela ne devrait pas compromettre l’approvisionnement régulier des marchés en général par les grands commerçants céréaliers ou l’accès de nourriture pour les ménages pauvres.

    Au regard des meilleurs conditions hydriques qui ont mené au bon développement végétatif des cultures, et à des belles perspectives de récoltes nettement au-dessus de la moyenne, on peut dire qu’une sécurité alimentaire générale prévaut en générale dans le pays. Les marchés resteront bien approvisionnés et les prix vont continuer à suivre leurs tendances saisonnières à la baisse jusqu’à la fin des récoltes en décembre. Aussi, le bon niveau de remplissage des marres et points d’eau va assurer un démarrage normale de la production de contre saison de novembre à avril. La reprise des activités saisonnières économiques telles que les récoltes et le ramassage de paille et les opportunités de travail pour les ménages pauvres liées aux secteurs des mines et le petit commerce vont améliorer les revenues des ménages pauvres et l’accessibilité à la nourriture et maintenir l’insécurité alimentaire aigue en phase Minimale (IPC Phase 1) jusqu’en mars 2014.

    Figures Calendrier saisonnier pour une année typique

    Figure 1

    Calendrier saisonnier pour une année typique

    Source: FEWS NET

    Anomalie estimée du cumul saisonnier, 1er avril – 30 sept 2013, comparée à la moyenne 2008-2012

    Figure 2

    Anomalie estimée du cumul saisonnier, 1er avril – 30 sept 2013, comparée à la moyenne 2008-2012

    Source: NOAA/FEWS NET

    Figure 3

    Source:

    Dans le suivi à distance, un coordinateur travaille d’un bureau régional avoisinant. En comptant sur les partenaires pour les données, le coordinateur applique l’approche de développement des scenarios pour faire l’analyse et élaborer les rapports mensuels. Comme les données peuvent être moins disponibles que dans les pays avec des bureaux de FEWS NET, les rapports de suivi à distance peuvent montrer moins de détail. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top