Skip to main content

La stabilité des prix favorise l’accès aux aliments de base jusqu’en Septembre

  • Mise à jour du suivi à distance
  • Guinée
  • Juillet 2013
La stabilité des prix favorise l’accès aux aliments de base jusqu’en Septembre

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Perspective projetée jusqu'en septembre 2013
  • Messages clé
    • La majorité des ménages passera le période de soudure juillet-aout sans grande difficulté, conduisant à un niveau de l’insécurité alimentaire Minimale (IPC phase 1) jusqu’aux récoltes en Octobre et continuant dans la periode poste-recolte à decembre. 

    • L’installation normale de la campagne agricole dans l’ensemble du pays, la mise à disposition des intrants et les bonnes perspectives pluviométriques suggèrent de bonnes récoltes attendues en octobre pour la troisième année consecutive.

    • La relative stabilité des prix des aliments de base favorise l’accès par les ménages pauvres, malgré la légère hausse attendue entre juillet et aout, période du Ramadan. Les récoltes précoces en septembre viendront améliorer les disponibilités alimentaires des ménages,

    ZONE

    ANOMALIES ACTUELLES

    ANOMALIES PROJETÉES

    Pas d’anomalie pertinente actuellement observée et sur la période de projection.


    Perspective projetée jusqu'en septembre 2013

    La preparation des sols debutée en mars est quasiment achevée et la campagne agricole connait une progression normale et satisfaisante à la faveur de la bonne pluiometrie depuis le mois de mai. Les semis de riz, maïs, manioc et fonio sont presque terminés en mi-juillet dans la zones est et sud-ouest, et se généralisent dans le reste du pays; ils poursuivront jusqu’en juillet voire début aout dans les zones ouest et nord du pays. Sur le littoral et les parties centre du pays,   la pluviométrie de Juin a été légèrement supérieure à celle de l’an dernier et la moyenne sans toutefois causer des inondations. Sur les quinze premiers jours de juillet les hauteurs d’eau restent moyennes. Le cumul saisonnier depuis avril montre des conditions d’humidité favorable au développement des cultures, malgré le deficit léger observé en zone forestière (Figure 2).

    Les previsions pluviometriques produites par la Direction Nationale de la Météorologie et les centres régionaux (CILSS et ACMAD) en collaboration avec les centres mondiaux indiquent une pluviometrie normale à excédentaire en Guinée, particulièrement en Haute et Moyenne Guinée.  Ces previsions pluviometriques favorable, en plus des dispositions prises par l’Etat pour faciliter l’accès des intrants aux producteurs suggèrent un bon developpement des cultures pouvant aboutir à des recoltes satisfaisantes pour la troisième année consécutive. Les enquêtes en cours sur les intentions d’emblavement des producteurs viendront plus tard avec les levées de superficies préciser les prévisions de récolte. Des risques d’inondation existent sur la periode Aout-Octobre mais les impacts sur les cultures seront localisees, n’affectant pas grandement les bonnes recoltes attendues.

    Les principaux marchés du pays demeurent bien approvisionnés en céréales de bases par les commerçants, notamment en riz locale et importé avec une tendance à la domination du riz importé en cette periode de début de soudure.   Les stocks ménages de riz local, l’aliment de base préféré par ménages sont bas voir epuisés dans une manière saisonniere mais ont été jugés satisafaisants cette année par rapport à la normale. En juin, le prix du riz importé qui bénéficie de subventions de l’Etat depuis deux ans a varié entre 4000 et 5000 FG contre 3500-4000 FG en Janvier dernier.  Quant au riz local étuvé, il a varié entre 5500 et 6900 FG en juin contre 4200 et 6000FG en janvier dernier, montrant une tendance typique pour la saison. Les deux types de riz ont connu une hausse de 15-20 pour cent entre Janvier et Juin 2013, résultant de la demande croissante des ménages à mesure que la soudure normale de juillet à mi-septembre approche.  Ces prix sont jugés stables par rapport à l’an dernier et en baisse de 15-30 pour cent par rapport à Juillet 2011. Cette satbilité des prix continue de favoriser l’accés aux aliments de base par les ménages pauvres grace aux revenus issus de la vente de volaille, betail, produits forestiers, main d’oeuvre agricole et le petit commerce . 

    Les prix des aliments de bases (riz, maïs) connaitront une légère hausse pendant le Ramadan du fait de la demande importante de  consommation des ménages, sans toutefois representer une contrainte majeur pour l’accès par les ménages pauvres.

    La majorité des ménages passera le période de soudure juillet-aout sans grande difficulté et dans une maniére plus facile que normale au regard de la relative stabilité des prix des aliments de base.  En plus, la poursuite des activités économiques conduisent les moyens d’existence normaux pour cette periode de l’année. Les recoltes précoces de maïs et fonio en début septembre viendront améliorer les disponibilités alimentaires des ménages, qui sont actuellemement à un niveau de l’insécurité alimentaire Minimale (IPC phase 1).  L’insecurite alimentaire minimale va continuer jusqu’aux récoltes d’octobre qui permettront la reconstitution normale des stocks, qui continuera jusqu’en decembre/janvier. L’accès est facilté par les propres productions ou les bas prix au moment des récoltes.

    Figures Calendrier saisonnier pour une année typique

    Figure 1

    Calendrier saisonnier pour une année typique

    Source: FEWS NET

    Anomalie estimée du cumul saisonnier, 1er Avril–30 Juin 2013, comparée à la moyenne 2008-2012

    Figure 2

    Anomalie estimée du cumul saisonnier, 1er Avril–30 Juin 2013, comparée à la moyenne 2008-2012

    Source: USGS/FEWS NET

    Dans le suivi à distance, un coordinateur travaille d’un bureau régional avoisinant. En comptant sur les partenaires pour les données, le coordinateur applique l’approche de développement des scenarios pour faire l’analyse et élaborer les rapports mensuels. Comme les données peuvent être moins disponibles que dans les pays avec des bureaux de FEWS NET, les rapports de suivi à distance peuvent montrer moins de détail. Pour en savoir plus sur le travail, clique ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top