Key Message Update

Les inondations accentuent l’insécurité alimentaire détériorée par la COVID – 19 durant la soudure

Septembre 2020

Septembre 2020

Carte des résultats actuels de la sécurité alimentaire, juin 2020: La plupart du pays est en Stress (Phase 2 de l'IPC) sauf que parts de la sud-est et centre-est qui sont en Minimal (Phase 1 de l'IPC) et Lac qui est en Stress (Phase 2! de l'IPC)

Octobre 2020 - Janvier 2021

Carte des résultats estimés plus probables de la sécurité alimentaire, octobre 2020 à janvier 2021: La plupart du pays est en Stress (Phase 2 de l'IPC) sauf que parts de la sud-est et centre-est qui sont en Minimal (Phase 1 de l'IPC) et Lac qui est en Stress (Phase 2! de l'IPC)

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Les cumuls pluviométriques excédentaires, par rapport à une année normale, ont provoqué des inondations occasionnant 37783 ménages sinistrés soit près de 190 000 personnes dont 7000 ménages à N’Djaména. En réponse, 56 880 personnes pauvres et très pauvres affectées par les restrictions COVID – 19ainsi que celles personnes victimes des inondations bénéficient de 9 480 kits alimentaires (50 kg de céréales, 25 kg de Niébé, 10 kg de sucre et 10 litres d’huile) distribués par l’Office National de Sécurité Alimentaire (l’ONASA).

  • L’approvisionnement des marchés des zones déficitaires (Bahr el Gazel (BEG) et Kanem) est ralenti par le mauvais état des routes. Ceci affecte le niveau de l’offre où l’on observe des faibles volumes de stocks commerçants. Malgré les ventes à prix modérés de l’ONASA et les interventions humanitaires saisonnières et en réponse aux restrictions COVID – 19, qui ont des revenus limités pour les personnes travaillant dans le secteur informel, en particulier, la demande reste en hausse par suite de l’épuisement des stocks des ménages.

  • Dans la plupart des provinces du pays, la consommation alimentaire des ménages reste limitée malgré l’apparition des prémices de cultures et la disponibilité laitière en raison des faibles niveaux de stocks et d’un accès limité aux marchés, ce qui est normal pour la fin de la période de soudure. L’érosion des revenus (main d’œuvre, ventes des animaux et produits agricoles et de cueillette, transferts, etc.) occasionnée par la COVID-19 continue de perturber les moyens d’existence des ménages.  

  • La campagne agropastorale se déroule normalement avec des perspectives de récoltes estimées autour de la moyenne. En zone soudanienne, les cultures sont au stade floraison et épiaison pour les cultures céréalières. Les arachides sont au stade de formation des gousses. La situation pastorale reste favorisée par une bonne disponibilité du pâturage et de l’eau). Ceci améliore l’état physique des animaux d’où une bonne disponibilité laitière qui contribue à soutenir la consommation alimentaire des ménages pasteurs.

  • Les ménages pauvres du Tibesti, Kanem, et BEG, continuent d’être en Crise (Phase 3 de l’IPC) en ce dernier mois de la période de soudure. Dans le Lac, les personnes déplacées restent en Stress (Phase 2 ! de l’IPC) grâce à l’assistance alimentaire. Une grande partie du reste du pays restera en situation de Stress (Phase 2 de l’IPC) jusqu'à la fin de l'année en raison des effets de COVID-19 sur les moyens de subsistance et les revenus.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo