Key Message Update

Les ménages font face à un épuisement précoce des stocks, des revenus faibles et a des prix élevés des denrées alimentaires en cette période de sècheresse

Mars 2022

Mars - Mai 2022

Phase 3 de l'IPC

Juin - Septembre 2022

Phase 3 de l'IPC

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Depuis janvier 2022, l’insécurité du pays reste toujours précaire, imprévisible, et est devenue très volatile dans les zones du nord, nord-est, et centre du pays (notamment dans la préfecture de Haute-Koto, Mambere-Kadéï, Ouham-Péndé, Lim-Péndé, et Ouham-Fafa). Périodiquement, les affrontements paralysent ainsi le fonctionnement des marchés et les activités des moyens d’existence des populations pauvres et très pauvres vivant dans ces zones.

  • L'approvisionnement en produits alimentaires de base sur les marchés est faible dans les zones sous occupation armée et d'accès limité. La diminution progressive des réserves constituées durant la période de récolte, exacerbée par une situation d’insécurité persistante dans le pays, explique la réduction actuelle de l'offre, voire une pénurie sur certains marchés, notamment ceux de Paoua, Ndélé, Bocaranga, et Ouham-Pendé. Cette offre réduit a limité l’accessibilité alimentaire pour les ménages tandis que la demande reste toujours élevée par rapport à la normale pour les produits importés et locaux.

  • Les prix des denrées alimentaires de base demeurent supérieurs à l’année dernière à la même période, environ 5 à 10 pour cent de plus selon le produit et l'emplacement. Le marché reste toujours la principale source de nourriture pour les ménages, mais complétée par la consommation fréquente de produits de cueillette, de chasse, et de la pêche. L’insécurité persistante, les coûts élevés du transport, les mauvaises conditions des routes, et les tracasseries routières le long du principal corridor d’approvisionnement Bangui-Douala n’ont pas seulement affectés les prix, mais même a occasionnés des grèves des transporteurs et des commerçants en février 2022.

  • En cette période de sècheresse, les revenus des ménages pauvres et très pauvres sont limités à ceux issus des activités d’auto-emploi, de petits commerces, de la main d’œuvre domestique journalière, et des activités agricoles pour la campagne agricole 2022/2023. Les aides humanitaires multiformes (vivres, cash, kits/intrants nutritionnels, et tickets de consommation) aussi représentent une part non négligeable dans les rations alimentaires et contributions aux dépenses des ménages pauvres et très pauvres.

  • Dans les zones moins affectées par les conflits, une grande proportion des ménages vit une insécurité alimentaire Minimale (Phase 1 de l’IPC) ou Stress (Phase 2 de l’IPC) et le resteront jusqu’à la récolte en septembre 2022. Cependant, les PDI et les ménages hôtes pauvres qui font face à une insécurité alimentaire de phase Crise (Phase 3 de l’IPC) le resteront jusqu’en septembre 2022. Les ménages particulièrement touchés seront les pauvres et très pauvres des zones de conflits dans les préfectures du sud-est et ceux déplacés dans les préfectures du nord-ouest, nord-est, et du centre.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo