Skip to main content

Les récoltes vertes attendus dans la plupart du pays au mois de Juin.

  • Mise à jour des messages clés
  • Cameroun
  • Mai 2021
Les récoltes vertes attendus dans la plupart du pays au mois de Juin.

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les ménages des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vont commencer à consommer les récoltes vertes d'aliments de base comme les haricots, les pommes de terre et le maïs au mois de Juin. Cependant, ils continueront à dépendre du marché et à faire face à des déficits de consommation alimentaire indicatifs de situations de Crise (Phase 3 de l'IPC) jusqu'aux récoltes sèches du mois de Juillet. Malgré une production inférieure à la moyenne, les ménages consommeront leur propre production et une baisse saisonnière des prix améliorera le pouvoir d'achat. L'insécurité alimentaire améliorera à une situation de Stress (Phase 2 de l'IPC) pour la plupart des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest jusqu'en Septembre, à l'exception des départements les plus touchés par le conflit comme le Menchum, le Momo et le Lebialem où la production et l'accès à l'aide alimentaire restent très faibles.

    • Les tendances actuelles du COVID-19 (en moyenne 2600 nouveaux cas par jour) et la possibilité de nouvelles variantes amènent le gouvernement à maintenir des mesures de prévention telles que la distanciation social et la restriction des rassemblements et des mouvements. Les activités économiques continuent de fonctionner à des niveaux inférieurs à la moyenne, ce qui a un impact négatif sur les revenus quotidiens et les opportunités d'emploi pour les ménages urbains pauvres. La campagne de vaccination contre le COVID-19 progresse dans tout le pays mais ne semblent pas avoir un impact substantiel sur l'atténuation de l'épidémie de COVID-19 à court et moyen terme.

    • Dans la région de l'Extrême-Nord, les réserves alimentaires des ménages s'épuisent selon les tendances saisonnières typiques. La hausse saisonnière des prix des céréales est proche des niveaux moyens, bien que l'augmentation de la demande du Nigeria pousse les prix de certaines denrées de base au-dessus des niveaux saisonniers. Le sorgho de saison sèche nouvellement récolté se vend environ 30 à 40 pour cent plus cher que l'année dernière et 10 à 12 pour cent plus cher que la moyenne quinquennale, les augmentations atypiques étant liées à l'accroissement de la contrebande vers le nord-est du Nigeria.

    • Les ménages pauvres des départements à forte activité des insurgés, Logone et Chari, Mayo Tsanaga et Mayo Sava, devraient continuer à faire face une insécurité alimentaire de Crise (Phase 3 de l'IPC) pendant la période de soudure de Juin à Août, en raison d'une production principale et de contre-saison inférieure à la moyenne. De plus, la persistance des attaques, des enlèvements et des pillages devrait entraver les activités de la prochaine campagne agricole dans la plupart des villages touchés.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top