Skip to main content

Crise (phase 3 de l’IPC) prévalent à la suite des conflits continus dans certaines régions du pays

  • Mise à jour des messages clés
  • Cameroun
  • Mai 2019
Crise (phase 3 de l’IPC) prévalent à la suite des conflits continus dans certaines régions du pays

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Dans l’Extrême-Nord du pays, la secte Boko Haram constitue toujours une menace avec des incursions dans les départements de Logone-Et-Chari, Mayo Sava et Mayo Tsanaga avec plus de 572 ménages déplacés dans le mois dernier. Malgré cette menace, les principaux marchés fonctionnent assez bien avec des niveaux d’approvisionnement en céréales au-dessus de la moyenne. Les ménages pauvres hôtes et les PDI qui se partagent des sources de revenus limités de la vente du bois et charbon, du petit commerce et de la vente de produits agricoles, restent exposés à l’insécurité alimentaire Stress (phase 2 de l’IPC).

    • Les précipitations ont commencé environ 10 jours plus que normale dans la plupart de l'Extrême-Nord excepté le Logone-Et-Chari. Le sorgho commence à émerger en bon état. Dans les régions anglophones, les pluies ont commencé depuis peu. Cependant, l'accès aux terres agricoles a diminué en raison du conflit en cours. Le conflit a également réduit l'offre de main-d'œuvre car moins de personnes sont disposées à travailler et a également augmenté le coût de la main-d'œuvre et d'autres intrants agricoles et les difficultés d’entretien des plantations avec les séries de journées mortes.

    • En conséquence du conflit, les flux entrant de denrées alimentaires (riz et poisson) et sortant (tomate et produits de l’agro-industrie) sont réduits. De même l’approvisionnement des marchés rurale à partir des zones urbaines est difficile obligeant les paysans à privilégier les transports motorisés pour rallier les villes avec leur production. Nonobstant le démarrage des récoltes de patate et de haricot, l’offre sur les marchés est faible et les prix des produits de base sont en hausse dans l’ensemble, et en particulier pour le riz qui enregistre une augmentation de prix de 17 à 42 percent comparativement à la même période de l’année passée. La Crise (phase 3 de l’IPC) continuent d’être présents dans ces régions du pays.   

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top