Skip to main content

Les prix exceptionnellement élevés des céréales persistent dans la région de l’Extrême-Nord malgré les récoltes récentes

  • Mise à jour des messages clés
  • Cameroun
  • Janvier 2023
Les prix exceptionnellement élevés des céréales persistent dans la région de l’Extrême-Nord malgré les récoltes récentes

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les prix des céréales sont restés exceptionnellement élevés jusqu'en janvier 2023 sur tous les marchés suivis par FEWS NET dans la région de l'Extrême-Nord. Ceci est soutenus par une production inférieure à la moyenne et une forte demande d'exportation (du Nigeria, du Tchad et de la RCA) et aggravés par l'insécurité et des perturbations de l'approvisionnement dans certaines zones où les routes restent impraticables en raison des inondations précédentes. Les prix du sorgho et du maïs ont augmenté d'un mois à l'autre entre janvier et octobre 2022 et étaient respectivement de 20 à 26 pour cent et de 50 à 60 pour cent supérieurs en 2021 et à la moyenne quinquennale en décembre 2022. Bien que la récolte de contre-saison dans les régions du nord entraîne des baisses saisonnières des prix en mars et avril 2023, les prix des céréales resteront probablement nettement supérieurs à la moyenne quinquennale jusqu'au début de la période de soudure en juin 2023.

    • Malgré une amélioration saisonnière relative de la nourriture et des revenus dans la région de l’Extrême-Nord après les principales récoltes entre octobre et novembre 2022, de nombreux ménages pauvres, en particulier ceux déplacés par l’insécurité, les inondations et le conflit intercommunautaire de 2021, continuent de satisfaire leurs besoins alimentaires de base difficilement en raison d’un accès insuffisant aux terres arables et des faibles récoltes, des prix des aliments de base nettement supérieurs à la moyenne, de faibles revenus et une aide humanitaire insuffisante. Par conséquent, les résultats vont probablement se détériorer jusqu'à la Crise (Phase 3 de l'IPC) ou pire de février à mai 2023 pour les départements de Logone-et-Chari, Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga confrontées à une insurrection islamiste prolongée.

    • En raison des récoltes inférieures à la moyenne en 2022 et des pressions inflationnistes sur les produits alimentaires et non alimentaires essentiels, un nombre croissant de ménages pauvres dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest connaissent des résultats de Crise (Phase 3 de l'IPC). Dans ces régions, la période de soudure devrait commencer plus tôt que d'habitude en février au lieu de mars. La disponibilité des céréales de base au niveau des ménages reste inférieure à la normale, avec une dépendance aux achats sur le marché au-dessus des niveaux saisonniers typiques, limitant l'accès à la nourriture dans un contexte de prix élevés et de faible pouvoir d'achat. Malgré l'aide alimentaire en cours et planifiée, les besoins de sécurité alimentaire resteront probablement élevés pour la plupart des personnes déplacées dans le NWSW et produiront une Crise généralisée (Phase 3 de l'IPC) pendant la période de soudure de mars à mai 2023.

    Citation recommandée: FEWS NET. Cameroun Mise à jour des messages clés Janvier 2023: Les prix exceptionnellement élevés des céréales persistent dans la région de l’Extrême-Nord malgré les récoltes récentes, 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top