Skip to main content

L’approvisionnement des marchés locaux en denrées de base devient de plus en plus un défi

  • Mise à jour des messages clés
  • Burkina Faso
  • Mars 2022
L’approvisionnement des marchés locaux en denrées de base devient de plus en plus un défi

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Au cours de ces trois premiers mois de l’année, les incidents et fatalités ont plus que triplés comparé à la même période de l’année passée et plus que doublés par rapport à la moyenne de la même période sur les trois dernières années. La dégradation de la situation sécuritaire ralenti la délivrance de l’assistance et l’approvisionnement des marchés surtout dans la moitié nord, dépendant des approvisionnements à partir de la capitale et des zones de productions de l’ouest du pays.  L’insécurité continue d’engendrer de nouveaux déplacements de populations, en particulier dans les régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord et de la Boucle du Mouhoun. Selon les données d’enregistrement du SP/CONASUR, les nombre de PDI s’est accru passant de 1,58 Million en décembre à 1,81 million en fin février, soit une hausse d’environ 15 pour cent. 

    • Au niveau national, l’approvisionnement des marchés en céréales et légumineuses demeure en-dessous de la moyenne et la demande est plus forte en raison de l’accroissement du nombre de déplacés et de l’épuisement précoce des stocks issues de l’autoproduction pour les ménages pauvres, en particulier dans les zones du nord plus touchées par l’insécurité et les déficits de production. En fin février, des variations records à la hausse entre 60 et 80 pour cent comparées à la moyenne quinquennale ont été observées pour les céréales de base sur les marchés de Seytenga, Sebba, Arbinda, Kelbo (Sahel), Haaba, Gayéri (Est), Titao (Nord), Boulsa, Kongoussi (Centre-Nord). Ce qui contribue à la dégradation du pouvoir d’achat des ménages et par conséquent, affecte négativement la qualité de la diète.  

    • L’isolement depuis mi-février de la commune de Djibo, renfermant le principal marché de la province du Soum, a accentué la hausse des prix des denrées de base (mil, maïs, huile) de 50 à 90 pour cent par rapport à la moyenne. Dans une soudure pastorale déjà précoce depuis janvier, le blocus affecte aussi négativement l’alimentation et l’abreuvement des animaux et le non-fonctionnement du marché à bétail empêche les déstockages, d’où une augmentation des cas de mortalité d’animaux. La perte des sources de revenu et les niveaux atypiques des prix des denrées, contribuent à détériorer l’accès alimentaire des ménages pauvres contraints à la fois de limiter à un les repas quotidiens et de réduire les quantités et la qualité. De plus, la délivrance de l’assistance alimentaire prévue en mars n’a pas pu être acheminée, selon des informateurs clés. Il est probable qu'il y ait une augmentation du nombre de ménages pauvres, principalement des PDI dans les communes de forte présence (Djibo, Arbinda et Kelbo), confrontés à des situations d'Urgence (Phase 4 de l’IPC).

    • Dans les communes inaccessibles au nord de la province de l’Oudalan, les PDI pauvres (24 pour cent de la population) qui ont perdu leurs avoirs et les ménages pauvres hôtes n’ont plus de stocks issus de l’autoproduction, adoptent des stratégies sévères avec une réduction du nombre de repas à un pour la majorité et une augmentation de la fréquence pour les ménages qui passent une journée entière sans manger. Ces ménages, en particulier les PDI sont confrontés à l’insécurité alimentaire aigue Urgence (Phase 4 de l’IPC). Pour les autres catégories de ménages, la dégradation de plus de 40 pour cent des termes de l’échange bétail/mil par rapport à la moyenne affecte négativement leurs pouvoir d’achat. 

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top