Skip to main content

Un retard dans les opérations agricoles et dans le développement des cultures

  • Mise à jour des messages clés
  • Burkina Faso
  • Juillet 2019
Un retard dans les opérations agricoles et dans le développement des cultures

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • Les attaques et menaces terroristes continuent d’entrainer des déplacements internes de populations vers les centres urbains. Dans la province du Soum et environnant, les PDI qui atteignent 20 pourcent de la population sont dépendants de l’assistance alimentaire car ayant perdu leurs moyens d’existence suite aux pillages de leur bétail et/ou à la destruction de leurs habitations et stocks alimentaires. L’assistance entravée par l’insécurité touche moins de 10 pourcent de la population dans ces zones en Crise (Phase 3 de l’IPC).

    • Dans la moitié nord plus touchée par l’insécurité, l’accès des ménages hôtes et IDP aux marchés est réduit en raison des menaces des groupes armés d’une part, et du manque de revenu monétaire suite à la perte des avoirs d’autre part. Les marchés principaux de bétail et de céréales fonctionnent assez bien, mais les marchés secondaires des communes enclavées et inaccessibles, connaissent des ruptures d’approvisionnement et sont peu fréquentés par les ménages. La réduction des flux en provenance des zones de production et la faible demande, ont entrainé une baisse inhabituelle des prix des denrées atteignant 20 à 30 pourcent sur certains marchés des zones de production et 10 à 20 pourcent dans les zones inaccessibles comparativement à la moyenne quinquennale.

    • La saison des pluies a connu une installation difficile pour l’ensemble du pays suite aux pluies irrégulières enregistrées au mois de juin. Ainsi, les opérations de semi qui se sont intensifiées à partir de la première décade de juillet accusent des retards d’un à deux décades sur les emblavures de céréales. Par ailleurs, dans la moitié nord du pays, les déplacements continus et l’insécurité empêchent la conduite des activités agricoles ou les limitent à la culture des légumineuses. En conséquence, les superficies emblavées pourraient dans l’ensemble être en-dessous de la moyenne pour les céréales, mais stables pour les légumineuses semées à temps et priorisées dans les zones d’insécurité.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top