Skip to main content

Une situation nutritionnelle préoccupante dans les zones sous-blocus ou d’accès limité

  • Mise à jour des messages clés
  • Burkina Faso
  • Septembre 2023
Une situation nutritionnelle préoccupante dans les zones sous-blocus ou d’accès limité

Télécharger le rapport

  • Messages clé
  • Messages clé
    • L’assistance alimentaire a certes diminué en couverture de population pendant les mois de juillet et aout en raison des difficultés logistiques et sécuritaires, mais elle contribue à préserver la survie des populations, en particulier dans la commune de Djibo où l’insécurité alimentaire aigue Urgence ! (Phase 4 ! de l’IPC) persiste jusqu’en septembre.  Les ménages pauvres et les PDIs continuent de recourir anormalement aux produits de cueillette. L’Urgence (Phase 4 de l’IPC) concerne également les communes de Arbinda, de Kelbo, de Sebba, de Solhan, de Gorom-Gorom et de Markoye dans lesquelles l’assistance est insuffisante et irrégulière et où certains ménages ne consomment que principalement des feuilles vertes ou du fonio sauvage récolté au-delà des rayons de sécurité. 

    • Les résultats des enquêtes SMART Rapid conduites en juillet /août 2023 révèlent une dégradation de la situation nutritionnelle avec des prévalences de Malnutrition Aigüe Globale (MAG) élevées voire très élevées dans les zones sous-blocus, surtout dans la moitié nord du pays. Ceci est la résultante de la situation alimentaire alarmante des ménages, de l’accès limité des populations aux services de santé et aux programmes de Nutrition y compris les activités de supplémentation en vitamine A, le déparasitage et la vaccination et des conditions d’hygiène et d’assainissement inadéquates surtout dans les sites de forte présence de PDIs. 

    • La pression des groupes armés terroriste pour le contrôle des principaux axes routiers continue d’impacter négativement l’approvisionnement des marchés, notamment dans la région du Sahel, du Centre-Nord, du Nord et de l’Est, entrainant de fréquentes ruptures en denrées de bases en particulier dans les zones sous blocus dépendantes des ravitaillements par escorte militaires. En dépit des baisses annuelles qu’enregistrent les moyennes nationales des prix de céréales, ceux des marchés du Sahel continuent d’avoir de nouveaux records saisonniers, limitant ainsi l’accès des ménages pauvres dont les avoirs sont faibles. Des variations quinquennales de prix entre 50 et 100% sont observées en août sur les marchés de Titao, Djibo, Arbinda et Markoye et entre 100 et 150% sur le marché de Sebba.

    • La répartition spatio-temporelle des pluies a été satisfaisante entre mi-juillet et mi-septembre favorisant l’apparition des récoltes en vert de maïs et de mil hâtif et aussi les récoltes en cours du niébé et du fonio. Toutefois, depuis la deuxième décade de septembre, des stress hydriques affectent négativement les cultures au moment critique de leur floraison surtout dans les régions du Sahel, du Centre-Nord et du Centre-Est. Par ailleurs, la sous-utilisation des engrais pourrait également réduire les rendements dans la plupart des régions comparativement à la normale. Avec la baisse des superficies emblavées du fait des déplacements de populations où de l’inaccessibilité des champs, il est probable que les récoltes attendues soient inférieures à la moyenne dans le pays. 

    Citation recommandée: FEWS NET. Burkina Faso Mise à jour des messages clés Septembre 2023: Une situation nutritionnelle préoccupante dans les zones sous-blocus ou d’accès limité, 2023.

    Cette mise à jour des des messages clés présente une analyse succincte des conditions actuelles d'insécurité alimentaire aiguë et de toute évolution de la dernière projection de FEWS NET concernant les résultats de l'insécurité alimentaire aiguë dans la géographie spécifiée. Pour en savoir plus sur le travail, cliquez ici.

    Get the latest food security updates in your inbox Sign up for emails

    The information provided on this Website is not official U.S. Government information and does not represent the views or positions of the U.S. Agency for International Development or the U.S. Government.

    Jump back to top