Key Message Update

Normalisation de la situation alimentaire des ménages

Octobre 2018

Octobre 2018 - Janvier 2019

Resultats de la securite alimentaire estimes d'octobre 2018 a janvier 2019 est Minimal (Phase 1 de l'IPC)

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC 2.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Les pluies se sont poursuivies dans la première décade d’octobre avec une répartition spatio-temporelle satisfaisante. Cette fin normale à tardive des pluies favorise la maturation des semis tardifs.  Dans l’ensemble, les récoltes sont effectuées à des taux compris entre 50 et 75 pour cent pour le maïs et le niébé et autour de 25 pour cent pour le mil et le sorgho.

  • L’alimentation des ménages s’est normalisée avec l’accès aux nouvelles récoltes. De même, leurs revenus s’améliorent avec la mise à marché des nouveaux produits, notamment le niébé et l’arachide. Par ailleurs, les dernières opérations de distribution de cash ou de vivres par les acteurs humanitaires se sont poursuivies jusqu’en octobre dans les zones de moyens d’existence 8, 7 et 5 et permettent aux bénéficiaires de ne pas brader leurs récoltes.

  • Sur les marchés, les prix des céréales de base (mil, sorgho, maïs) ont amorcé une tendance à la baisse comparativement au mois précédent.  Leurs niveaux restent dans l’ensemble stable par rapport à l’année passée, mais en légère hausse comparativement à la moyenne quinquennale :  14 pour cent pour le maïs, 17 pour cent pour le mil et 18 pour cent pour le sorgho. Les prix aux producteurs du niébé et de l’arachide coque enregistrent chacun une hausse de 16 pour cent par rapport à la moyenne.

  • La situation sécuritaire s’est détériorée au cours des deux derniers mois avec la multiplication des attaques terroristes (21 attaques) dans les zones frontalières, en particulier dans les provinces de la Kompienga, de la Komandjari (région de l’Est) et du Soum (région du Sahel).  OCHA (octobre 2018) estime à 38982, le nombre de déplacés internes principalement dans la province du Soum.

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo