Key Message Update

Un accroissement accéléré des déplacements internes de populations du fait de l’insécurité

Mai 2019

Mai 2019

Resultats de la securite alimentaire estimes de fevrier a mai 2019 est Minimal (Phase 1 de l'IPC)

Juin - Septembre 2019

Resultats de la securite alimentaire estimes de juin a septembre 2019 est Stress (Phase 2 de l'IPC)

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Serait probablement pire, au moins une phase, sans l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
La manière de classification que FEWS NET utilise est compatible avec l’IPC. Une analyse qui est compatible avec l’IPC suit les principaux protocoles de l’IPC mais ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

IPC v3.0 Phase d'Insécurité Alimentaire Aiguë

Pays de présence:
1: Minimale
2: Stress
3: Crise
4: Urgence
5: Famine
Pays suivis à distance:
1: Minimale
2: Stress
3+: Crise ou pire
Serait probablement pire, au moins une phase, sans
l'assistance humanitaire en cours ou programmée
Pour les pays suivis à distance par FEWS NET, un contour coloré est utilisé pour représenter la classification de l’IPC la plus élevée dans les zones de préoccupation.

Messages clés

  • Suite à la détérioration accélérée de la situation sécuritaire, le pays compte désormais 161 217 déplacés internes (OCHA/CONASUR, 6 mai 2019), soit le double comparé au début d’année. Ces déplacements se retrouvèrent principalement dans les régions du Sahel et du Centre-Nord, où les groupes armés ont élargi leurs exactions à l’endroit des civiles avec en moyenne plus de 30 incidents par mois. Dans la province du Soum et dans le nord de la province du Sanmatenga, les déplacés représentent environ 19 pour cent pour cent de la population et son dépendants de l’assistance humanitaire qui a couvert 32 pour cent d’entre eux les deux mois passés. Les ménages de ces zones (PDI et hôtes) sont en Stresse (Phase 2 !) et sans cette assistance, ils seront en insécurité alimentaire aigue Crise (Phase 3 de l’IPC). Toutefois, leur effectif n’est pas assez pour changer le phasage de la zone.

  • Dans l’extrême-nord du pays, les marchés locaux ne sont plus régulièrement approvisionnés à partir des zones habituelles du pays, car malgré le changement de circuit, les transporteurs se trouvent souvent bloqués à Dori, en attente d’une sécurisation des axes. Néanmoins, les prix des denrées de base, restent similaires ou en dessous de la moyenne quinquennale, en partie favorisé par l’assistance dans les zones de forte présence de PDI et en raison des productions supérieurs de la saison écoulés dans les zones où les ménages ont accès à leurs stocks. Sur les marchés à bétail centraux de Dori et de Djibo qui fonctionnement assez bien, les termes de l’échange bouc/mil connaissent une amélioration de 25 pour cent à Djibo, mais une détérioration de 19 pour cent à Dori comparativement à la moyenne des cinq dernières années.

  • Outre les déplacements forcés, les menaces répétées des groupes armés empêchent les ménages de conduire comme d’habitude, les activités génératrices de revenus de l’orpaillage, du commerce du bétail et du petit commerce. De même, les acteurs humanitaires ont un accès de plus en plus limité aux zones de forte présence de PDI, ce qui pourrait entraver au cours des prochains mois la mise en œuvre des actions planifiées pour la période de soudure.  

About FEWS NET

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo